Mis en examen pour escroquerie en bande organisée dans l'enquête sur l'arbitrage qui lui a accordé 403 millions d'euros en 2008, Bernard Tapie est bien décidé à se battre. Il s'exprimera lundi soir sur France 2.

Selon son avocat Hervé Temime, l'homme d'affaires a été placé sous contrôle judiciaire mais il reste libre de ses mouvements. Il ne lui a pas été réclamé de caution, a précisé une source judiciaire. selon hervé Témime :

Je vous affirme que le dossier est vide d'éléments susceptibles de démontrer que la sentence arbitrale, son résultat, est le fruit d'une escroquerie. C'est avec la plus grande sérénité que nous abordons cette phase de la procédure.

Bernard Tapie est "sûr de lui au point" qu'il a proposé aux magistrats de garantir un éventuel remboursement de l'arbitrage via sa holding personnelle, avec caution de celle-ci "sur tous ses biens", a expliqué l'avocat.

Sa mise en examen, conforme aux réquisitions du parquet, lui a été notifiée au terme de 96 heures de garde à vue, la plus longue depuis le début des auditions dans cette affaire.

La défense de Bernard Tapie, les précisions de Jérôme Jadot

Outre Bernard Tapie, quatre autres personnes ont été mises en examen pour "escroquerie en bande organisée". Il s'agit de l'ex-juge arbitre Pierre Estoup, de Stéphane Richard, le PDG d'Orange, de Jean-François Rocchi, l'ancien président du Consortium de réalisation (CDR), la structure chargée de liquider le passif du Lyonnais, et de Maurice Lantourne, l'un des avocats de Bernard Tapie. Entendu par la brigade financière depuis mardi, ce dernier a été à son tour mis en examen vendredi du chef d'escroquerie en bande organisée, a annoncé le parquet de Paris dans un communiqué diffusé en milieu de soirée.

Tous sont laissés en liberté. Bernard Tapie est autorisé à entrer en contact avec Maurice Lantourne, mais pas avec les autres protagonistes du dossier, a précisé Me Hervé Temime.

Tapie mis en examen
Tapie mis en examen © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.