La carte de France de la corruption.
La carte de France de la corruption. © Transparency International France

Transparency International France dévoile une cartographie interactive des condamnations permettant d'avoir "une vision précise des formes que prend la corruption" et les régions où elle sévit le plus. L'ONG lance également un portail d'action citoyenne.

► ► ► CONSULTER | La carte de France de la corruption

Les trois régions les plus touchées sont l'Ile-de-France, Provence-Alpes-Côte d'Azur et l'Aquitaine. Les délits qui reviennent le plus fréquemment sont l'abus de confiance (22%), la prise illégale d'intérêt (21%), la corruption active ou passive (20%) et le favoritisme (18%).

Myriam Savy, membre de Transparency France :

Il n'existe pas, en France, de base de données centralisée et publique de toutes les condamnations. Voici donc l'outil qui permet de donner des informations objectives sur l'ampleur de la corruption en France, sa répartition géographique et son coût.

250 affaires jugées sont pour l'instant référencées. Une base de données exposant les positions publiques des principaux lobbys et groupes d'intérêts est également disponible.

Les Français appelés à agir contre la corruption

L'ONG lance par ailleurs un portail internet (AgirContreLaCorruption.com) afin de permettre à chaque citoyen de signaler à Transparency d'éventuels manquements à la loi, qu'il s'agisse de conflits d'intérêts, ou de déclarations d'intérêts ou de patrimoine d'élus qui ne correspondraient pas à la réalité.

Agir contre la corruption (capture d'écran).
Agir contre la corruption (capture d'écran). © Radio France

L'association fait office de filtre et après vérification transmet ces signalements à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, mise en place après l'affaire Cahuzac.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.