Les trois suspects de l'aéroport de bruxelles
Les trois suspects de l'aéroport de bruxelles © Radio France

Trois kamikazes ont été identifiés mercredi par les autorités belges dans les attentats qui ont fait au moins 31 morts et 300 blessés à l'aéroport et dans le métro de Bruxelles, tandis que deux suspects sont toujours en fuite.

Le lien est désormais établi, la même équipe était donc à l'œuvre à Paris, le 13 novembre dernier, et à Bruxelles, avant-hier, 22 mars. Trois terroristes de l'aéroport et du métro de la capitale belge ont été identifiés. il y a d'un côté les deux frères El Bakraoui et -ça été confirmé mercredi soir-Najim Laachraoui, bien connu des enquêteurs.

Najim Laachraouiest l’artificier présumé des attentats de Bruxelles et de Paris. On le voit sur les images de vidéosurveillance de l’aéroport de Zaventem. C’est l’un des deux hommes qui avancent à visage découvert, celui de gauche. Najim Laachraoui est donc mort avec les frères El Bakraoui, deux braqueurs belges de 27 et 29 ans. L’ainé a été arrêté par les Turcs l’année dernière à la frontière syrienne, Laachraoui faisait partie de la première vague de départs vers la Syrie, en février 2013.

Trois kamikazes arrêtés
Trois kamikazes arrêtés © idé

Tous les trois ont joué un rôle important dans la préparation des attentats de Paris

Les frères El Backraoui par la location de planques , Laachraoui - c’est une hypothèse - en confectionnant les explosifs . C’est aussi le même type d’explosif qui a servi à Paris et à Bruxelles. Les enquêteurs belges ont découvert dans un appartement de Schaerbeek, une petite usine : 150 litres d’acétone, 30 litres d’eau oxygénée, des détonateurs et 15 kg de TATP, un explosif très instable. C’est ainsi que la plus grosse bombe de l’aéroport n’a explosé qu’à l’arrivée des démineurs mardi en fin de matinée, sans faire de victimes. L’homme qui l’a déposée, le troisième homme de l’aéroport, celui qui portait un chapeau, est toujours recherché .

Un deuxième suspect, en lien avec l'attentat du métro de Bruxelles, est lui aussi recherché , selon des sources policières qui ont confirmé une information du Monde et__ de la RTBF. L'homme a été repéré sur les images de vidéosurveillance de la station de Maelbeek avec un gros sac, parlant avec Khalid El Bakraoui, mais sans rentrer avec lui dans la rame.

Pourquoi autant de fratries parmi les terroristes ?

Deux kamikazes belges étaient donc frères : Ibrahim et Khalid El Bakraoui. Un fait qui interpelle, après les frères Abdeslam, impliqués dans les attentats du 13 novembre à Paris, les frères Kouachi, auteurs des attentats de Charlie Hebdo, ou encore les frères Tsarnaeiv lors du marathon de Boston, les frères Clain en Syrie, les frères Merah à Toulouse.

Tous se sont radicalisés ensemble, allant pour certains jusqu'à mourir ensemble.

Les explications de Corinne Audouin

►►► POUR EN SAVOIR PLUS | Cartographie : les attentats islamistes dans le monde depuis 2010

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.