La banque UBS
La banque UBS © Vincent Isore/IP3 press / Vincent Isore/IP3 press

Après les États-Unis, l'Allemagne et la France, la banque UBS se trouve désormais dans le collimateur de la justice belge. Selon le magazine "M... Belgique", qui a révélé l'information hier, une enquête a été ouverte contre la filiale belge d'UBS pour "blanchiment d'argent" dans le cadre d'une "organisation criminelle".

Cette enquête confiée à un magistrat bruxellois spécialisé dans la délinquance en col blanc ressemble comme deux goutte d'eaux à l'instruction judiciaire menée depuis février 2012 par deux juges français, Guillaume Daiëff et Serge Tournaire. Comme en France, la justice belge enquête sur le démarchage illégal de riches clients afin d'ouvrir des comptes non déclarés en Suisse. Démarchage par des chargés d'affaires qui disposent d'un matériel informatique digne de James Bond, avec des clés USB cryptées pour ne pas se faire intercepter à la douane.

Pour approcher et convaincre ces riches contribuables, UBS sponsorise d'importants évènements sportifs et culturels. Le volet belge de l'enquête judiciaire ferait apparaitre des liens serrés entre la filiale belge d'UBS et le bureau lillois de la banque suisse, dont le responsable a également été mis en examen par les juges français. Un front judiciaire de plus donc pour UBS.

Il y a un mois, plusieurs employés de la banque suisses ont reçu l'ordre de ne plus se rendre en France, même pour faire leur course, sous peine de licenciement immédiat, de peur d'être interpellés.

► ► ► LIRE | UBS : la femme qui en savait trop

► ► ► LIRE | UBS : des salariés témoignent

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.