la famille uderzo continue de se déchirer en justice
la famille uderzo continue de se déchirer en justice © reuters

Albert Uderzo, le dessinateur historique et co-créateur d'Astérix, porte plainte contre sa fille pour "violence psychologique". C'est sa réponse à une autre plainte, de Sylvie Uderzo cette fois, pour "abus de faiblesse" contre ses parents.

Après la saga Bettencourt, voici la bataille des Uderzo !

Les similitudes sont nombreuses entre les deux affaires... Ça se passe aussi à Neuilly, sur fond de patrimoine financier considérable. La fille d'Albert Uderzo, Sylvie, a porté plainte contre X il y a deux ans, pour abus de faiblesse contre ses parents. Quatre ans auparavant, en désaccord avec son père, elle avait quitté la société éditrice des albums d'Astérix.

Aujourd'hui Albert Uderzo contre-attaque. Il a annoncé hier qu'il portait plainte contre sa fille et son gendre pour "violence psychologique". Avec son épouse, ils s'estiment harcelés judiciairement.

Le reportage de Corinne Audouin

A 86 ans, Albert Uderzo a définitivement passé la main sur les albums d'Astérix. Avec sa femme Ada, 82 ans, il aspire à des vieux jours tranquilles... Et selon lui, les poursuites engagées par sa fille et par son gendre ne sont motivées que par l'argent. Alors il s'est résolu à déposer plainte à son tour.

En 2007, Sylvie Uderzo est renvoyée des éditions Albert René. La situation n'a fait depuis que s'envenimer : elle accuse l'entourage de ses parents de profiter de leur fortune. Une cour de flatteurs dit-elle, autour de son homme de confiance et de son notaire. Son avocat l'assure, ce n'est pas l'argent qui l'intéresse.

L'expertise judiciaire d'Albert Uderzo a pourtant conclu à une absence de vulnérabilité, et l'on semble s'acheminer vers un non lieu (la décision sera tranchée par le juge d'instruction d'ici un mois environ). Un non-lieu qui ne mettrait pas fin à la saga : Sylvie Uderzo a déjà dit qu'elle ferait appel.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.