Palais de justice de Melun
Palais de justice de Melun © CC Gérard d'Alboy

Un avocat a fait feu peu après 9 heures ce matin sur le bâtonnier du tribunal de grande instance de Melun, en Seine-et-Marne, qui se trouvait dans son bureau. Gravement blessé et transporté à l'hôpital, le bâtonnier est dans un état « critique ». L’avocat, lui, s’est suicidé.

Il était un peu plus de 9h ce jeudi matin lorsque Joseph Scipilliti, avocat du barreau de Melun, en Seine-et-Marne, s’est introduit dans le bureau d’Henrique Vannier, le bâtonnier du barreau du Melun, pour faire feu sur lui.

Conduit vers le centre hospitalier Henri Mondor de Créteil mais grièvement blessé, l’homme est dans un état « critique mais stable » selon BFM/TV. L'avocat, qui représentait notamment Riposte laïque, un site internet qui dit défendre la laïcité, s'est suicidé après avoir tiré sur le bâtonnier.

Selon les informations du Parisien, un conflit opposait les deux hommes depuis quelques temps. Joseph Scipilliti avait d’ailleurs été interdit d'accès au tribunal de Melun. Suspendu trois ans par l'ordre des avocats de Melun pour des menaces à l’adresse du bâtonnier, ce dernier avait rendez-vous aujourd’hui avec lui pour lui notifier sa suspension.

Quelque temps après l'annonce de son décès, le site Riposte Laique a mis en ligne un document de 240 pages, présenté comme le livre-testament de Joseph Scipilliti, dans un post intitulé "Ils ont tué Joseph Scipilliti notre avocat : faites circuler son testament « J’accuse »". Page 114, son auteur achève son propos par "J’ai été trop discrédité, trop piétiné, maintenant je veux en finir".

Je dérangeais trop d’intérêts depuis trop longtemps et l’heure était venue pour le système de sonner l’hallali. Le système s’est incarné en l’occurrence par le nouveau bâtonnier H. V

Le document évoque notamment les déboires de l'avocat avec le barreau et les relations détérioriées qu'il entretient avec ses confrères. On y lit notamment le ressentiment de son auteur contre Henrique Vannier : "Je dérangeais trop d’intérêts depuis trop longtemps et l’heure était venue pour le système de sonner l’hallali. Le système s’est incarné en l’occurrence par le nouveau bâtonnier H. V., qui dès avant sa prise de fonction pour les années 2014. 2015 avait fait connaître son intention d’en finir avec moi."

Dépressif et endetté

Né le 25 décembre 1951, à Messine, en Italie, et inscrit à l'Ordre des avocats depuis 1981, l'avocat faisait l'objet de poursuites disciplinaires depuis octobre 2014, notamment pour "des injures et des menaces" à l'encontre du bâtonnier Henrique Vannier, sa victime, a déclaré lors d'un point de presse Daniel Atzenhoffer, procureur adjoint de Melun__ . L'instance disciplinaire du conseil régional de l'ordre avait à ce titre prononcé contre lui en mai 2015 une peine de trois ans d'interdiction d'exercer. Cheveux gris, visage émacié, Me Scipilliti défendait entre autres le collectif Riposte laïque, considéré comme proche de l'extrême droite et destinataire de son "journal indélicat" au style décousu et mis en ligne après l'annonce de son décès.

Il avait défendu en 2010 Christine Tasin, la fondatrice de Résistance républicaine, qui avait organisé un apéritif "saucisson-pinard" républicain "contre l'offensive islamiste", ainsi qu'en 2014 un militant du Bloc identitaire jugé pour des tags anti-islam.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.