Voiliers au large de Sainte-Lucie où le navigateur Eric Sommer est incarcéré
Voiliers au large de Sainte-Lucie où le navigateur Eric Sommer est incarcéré © MaxPPP

Eric Sommer, navigateur français de 51 ans est emprisonné à Sainte-Lucie - île des Caraïbes - depuis près de quatre ans. Accusé d'un meurtre qu'il nie avoir commis, il attend son procès déjà reporté ... 35 fois.

Pour Eric Sommer, navigateur français de 51 ans, l'île paradisiaque des Caraïbes est devenu un enfer. Depuis près de quatre ans, il croupit dans les geôles de l'état de Sainte-Lucie, accusé de meurtre après avoir repoussé un homme qui tentait de monter à bord de son bateau. Le navigateur qui arpente les mers depuis trente ans voit alors l'homme s'éloigner à la nage et ne s'en préoccupe plus.

Mais quelques heures plus tard, celui-ci fait un malaise et, après un massage cardiaque prodigué par un pêcheur, il décède, sans eau dans les poumons mais avec neuf côtes cassées, comme le révèlera l'autopsie. Eric Sommer, lui, est emmené par la police puis incarcéré. Depuis, il attend l'occasion de pouvoir s'expliquer devant la justice. En vain puisque son procès a déjà été reporté 35 fois.

Selon Me Ludovic Loyer, son avocat :

A chaque fois, les audiences durent deux minutes. Deux minutes où le procureur dit :"le dossier n'est pas prêt madame le Juge. Renvoi". Même si on tient le compte avec difficulté, on en est à 35 audiences. Des codétenus d'Eric sont incarcérés pour des périodes encore plus longue, sans procès, sans aucun droit qui n'est respecté. C'est une île qui a signé des conventions de droits de l'Homme mais jamais les protocoles d'application. Donc on est dans une façade avec une justice qui fonctionne au ralenti.

"Le 12 mai prochain, cela fera quatre ans" : reportage de Charlotte Piret

1 min

E Procès Eric Sommer / le 36e?

La survie au jour le jour

La famille d'Eric Sommer, qui a pu lui rendre visite à plusieurs reprises depuis son incarcération, dénonce des conditions de détention "épouvantables".

Sa soeur, Nathalie, de sept ans sa cadette, raconte ainsi :

Il a passé plus de trois ans sans manger un seul légume, un seul fruit, à sept dans une cellule, à même le sol, latrines publiques, douches publiques. En plus de ça,il vit dans une menace constante car il a déjà été agressé deux fois et il risque sa vie tous les jours. Il s'endort avec un stylo contre lui pour pouvoir se défendre. Et le jour où le moral s'en ira, ce sera fini.

Après avoir déboursé "des sommes colossales" à des avocats pour faire libérer son fils "dans la semaine", André Sommer, en appelle désormais à la diplomatie française, convaincu que la résolution de cette affaire ne peut venir de la justice sainte-lucienne elle-même :

J'ai eu de très très nombreux voyages dans ce pays. Quelqu'un m'a dit : monsieur Sommer, vous n'avez vraiment pas de chance : la personne qui est décédée c'est le neveu du chef de la police. Depuis, j'ai un petit peu gratté, et on m'a dit :" vous ne pouvez pas savoir la puissance de cette personne." Je n'ai pas beaucoup d'espoir dans la justice de Sainte-Lucie si nous n'avons pas une action forte provenant de l'extérieur.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.