manuel valls lance une enquête sur les primes de cabinet évoquées par claude guéant
manuel valls lance une enquête sur les primes de cabinet évoquées par claude guéant © reuters

Après les soupçons de financement libyen de la campagne de 2007, et la découverte d'un virement de 500.000 euros, un nouveau virement de 25.000 euros aurait été découvert, lors d'une perquisition. Il proviendrait de Jordanie.

Claude Guéant n'est décidément pas sorti de l'auberge. Selon une source proche du dossier, un nouveau virement suspect aurait été découvert sur l'un des comptes de l'ancien ministre de l'Intérieur. Un virement jordanien, de 25.000 euros, qui vient s'ajouter aux 500.000 euros déjà découverts.

Les juges s'nterrogeaient déjà après une perquisition du 27 février. Ils soupçonnent l'existence d'un financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

Claude Guéant avait justifié ce transfert de 500.000 euros par la vente à un avocat malaisien de deux tableaux d'un peintre flamand du XVIIe, Andries van Eertvelt. Mais les experts contestent la valorisation de ces oeuvres.

L'ancien ministre de l'Intérieur s'est refusé à tout commentaire sur cette information révélée par L'Express.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.