Médicaments saisis
Médicaments saisis © Radio France / Emmanuel leclère

La plus vaste opération de lutte contre la vente illicite de médicaments sur Internet s’est déroulée du 30 mai au 7 juin 2016. De nombreuses arrestations ont eu lieu dans le monde entier et des milliers de médicaments potentiellement dangereux ont été saisis. En France, plus de 77 % des produits saisis provenaient d’Asie (principalement d’Inde avec 64,22 %).

L’opération internationale baptisée "PANGEA IX" a eu lieu dans une centaine de pays, coordonnée notamment par Interpol et l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD), et appuyée par les industriels du médicament.

Dans le collimateur : les médicaments illicites, mais aussi les dispositifs médicaux tels que préservatifs, tests de grossesse, tests de diabète, etc vendus sur des sites illégaux.

En France, le trafic ne diminue pas

En France, c'est sur le site douanier de Roissy qu'ont eu lieu la plupart des saisies, tant dans des avions de frêt (petits colis) et les passagers. Le site de frêt des gros colis de Chilly Mazarin et les ports étaient également ciblés.

Les services douaniers ont saisi 961 192 produits de santé illicites et une tonne et demi de produits de santé en vrac ont été saisis lors de cette opération par la douane.

Médicaments saisis par les douanes à Roissy
Médicaments saisis par les douanes à Roissy © Radio France / Emmanuel Leclère

Il s'agit de médicaments sans autorisation de mise sur le marché en France (580 000), de produits de santé contrefaits (près de 190 000 comprimés) et de médicaments détournés de leur usage et utilisés comme stupéfiants (plus de 30 000 doses).

Des produits de plus en plus variés

La variété des produits interceptés est à la hausse.

La majorité de ces produits est constituée de médicaments , détournés de leur usage et utilisés comme stupéfiants, de produits dopants (stéroïdes, hormones de croissance, etc.) et decrèmes éclaircissantes pour la peau .

Il y a deux ans, les médicaments venaient exclusivement d'Inde, maintenant ils viennent toujours d'Inde, mais aussi de Singapour, d'Allemagne, de Belgique, Hongrie, précise Pascal Metzger, le chef des controles douaniers postaux à l'aéroport de Roissy

Médicaments saisis à Roissy
Médicaments saisis à Roissy © Radio France / Emmanuel Leclère

Enfin, les enquêtes effectuées par la gendarmerie et par les services douaniers montrent une recrudescence de l’utilisation d'ordonnances falsifiées , aux fins d'obtenir, des psychotropes, de la morphine ou encore des substituts de stupéfiants.

55 sites internet illégaux identifiés

Sur les 55 sites Internet illicites identifiés, sept sont d’ores et déjà fermés et 22 font l'objet de procédures judiciaires. Six sites francophones hébergés à l'étranger ont été signalés aux pays concernés.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.