la cour de cassation donne raison à la salariée de la crèche baby loup
la cour de cassation donne raison à la salariée de la crèche baby loup © reuters

La chambre criminelle de la Cour de cassation a annulé mercredi la condamnation à 20 ans de prison de deux hommes pour complicité de meurtre.

Abdelkader Azzimani et Abderrahim El Jabri avaient été condamnés en appel en juin 2004 par la Cour d'assises des Pyrénées-Orientales pour le meurtre d'un dealer de cannabis, en décembre 1997 à Lunel, dans l'Hérault.

Ecoutez le reportage de Nathalie Hernandez

1 min

E condamnés à tort

Ils seront finalement rejugés en appel devant la Cour d'assises du Gard, indique dans un arrêt la Cour de cassation, siégeant en qualité de Cour de révision. Les deux hommes, qui clament leur innocence, avaient vu une première requête en révision rejetée en mars 2009 après l'audition d'un nouveau témoin.

Une nouvelle instruction, ouverte en juillet 2009, a, elle, mis en évidence, au travers d'une expertise ADN, trois profils inconnus, permettant d'auditionner deux nouveaux témoins. Ceux-ci ont disculpé Abdelkader Azzimani et Abderrahim El Jabri, qui se renvoient toutefois la responsabilité du meurtre.

L'arrêt de la Cour de Cassation argumente ainsi:

Sont ainsi établis des faits nouveaux ou inconnus de la juridiction de nature à faire naître un doute sur la culpabilité de MM. Abdelkader Azzimani et Abderrahim El Jabri. Il y a lieu, en conséquence, de faire droit à leur requête en révision.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.