Pourquoi l'Airbus d'Egyptair Paris-Le Caire s'est abîmé en mer Méditerranée il y a six mois ? Les familles réclament toujours les corps des 66 victimes.

Crash du vol Egyptair : les familles réclament toujours des explications
Crash du vol Egyptair : les familles réclament toujours des explications © AFP / KHALED DESOUKI

Six mois après le crash du vol MS804 d'Egyptair, les restes des corps n'ont pas encore été rendus aux familles. Aucune commission d'identification n'a été mise en place par les autorités égyptiennes. L'appareil s’est abimé en mer entre la Crête et la côte nord de l'Egypte le 19 mai 2016. Parmi les 66 victimes : 40 égyptiens et 15 français.

Les familles des victimes françaises se sont rassemblées devant l'ambassade d'Egypte à Paris ce vendredi matin pour faire pression sur le gouvernement égyptien.

Crash Egyptair : les familles réclament toujours les corps
Crash Egyptair : les familles réclament toujours les corps © Visactu / Visactu

Accident ou attentat?

La France privilégie la piste de l'accident technique alors que l'Egypte avance la thèse de l'attentat. Le pays refuse toujours de communiquer.

Les enquêteurs français évoquent un incident technique, car l'analyse de l'une des boîtes noires a révélé que des alertes signalant de la fumée à bord se sont déclenchées avant le crash.

L'Egypte, elle, met en avant la découverte de traces d'explosifs sur des morceaux de l'appareil. Mais, pour les enquêteurs français, les débris ont pu être contaminés par les sacs dans lesquels ils ont été placés, une fois repêchés en mer. Et aucune revendication n'a été faite par le groupe État islamique à ce jour.

Où sont les corps?

Les familles réclament des réponses, mais aussi les corps des victimes. Une commission de conciliation et d'identification des victimes, chargée d'entériner l'identification des corps pour permettre leur rapatriement, devait être mise en place fin août, mais elle a été annulée. Des sources françaises proches de l'enquête affirment que 60 ADN ont pourtant été identifiés.

Sophie, Aude et Solène ont toutes ce même regard qui trahit l'attente insoutenable, le deuil impossible à faire.

Faire son deuil quand on peut pas l'enterrer, c'est impossible.

Ces six derniers mois, il y a pourtant eu des moments d'espoir comme ce courrier envoyé début octobre par Egyptair. Un courrier , puis plus rien.

C'est à chaque fois un coup de poignard. On se prépare pour aller en Egypte puis plus rien.

Impossible d'avancer, impossible de comprendre, et colère qui se retourne aujourd'hui contre le gouvernement français :

Je ne pense pas qu'ils soient indifférents, je pense qu'ils sont impuissants. Ce n'est pas normal

Le quai d'Orsay promet une fois de plus que tout est mis en oeuvre pour que les corps soient rendus a leurs famille dans les semaines à venir.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.