Quatre œuvres d'art ont disparu de l'Assemblée nationale, Ces œuvres étaient "accrochées au mur dans des bureaux", a précisé la présidence de l'Assemblée. La brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire parisienne est saisie de l'enquête.

Vol d'oeuvres d'art, la BRB veille.
Vol d'oeuvres d'art, la BRB veille. © AFP / PASCAL POCHARD CASABIANCA

Parmi ces œuvres, une de Takis, un tableau d'Hervé Télémaque, un autre de Richard Texier et une gravure d'un auteur inconnu, les trois dernières appartiennent à l'Assemblée.

Une plainte ayant été déposée, c'est  la BRB (la brigade de répression du banditisme) de la Police Judiciaire parisienne qui tente de retrouver le ou les voleurs de sculptures et de toiles de l'Assemblée nationale. Ce sont les  mêmes policiers qui ont par exemple résolu le vol de bijoux de Kim Kardashian.

"Avec les œuvres d'art, ça peut être très compliqué", confie un officier, sauf si la plainte contient déjà des indices. Pour l'instant, on sait juste que les vols ont eu lieu dans des bureaux, mais sans préciser qui en ont été les derniers occupants et qui en avait l'accès. 

Alors est-ce que d'anciens députés sont partis avec la "décoration" de leur bureau comme ce fut le cas avec l'ex-préfète de Lozère ou récemment encore, avec l'ex-sous-préfet de Haute-Loire, Hugues Malecki condamné à deux ans de prison ferme pour avoir échangé une copie d'une toile de maître russe avec une copie ?

Mais peut-être a-t-on affaire à un Arsène lupin professionnel comme ce cleptomane arrêté à Avignon. L'homme avait réussi à se constituer un trésor de guerre avec 700 œuvres d'art volées chez des particuliers et dans des musées.  

Combien d'œuvres d'art appartenant à l’État sont considérées comme volées ? 

1 195 précisément et  tout le monde peut accéder aux notices sur la disparition de tableaux ou autres céramiques d'art via le site du ministère de la culture. C'est sur la base Sherlock, la bien nommée, enfin en principe, car la dernière fois que nous avons tenté de la consulter ,  elle était en maintenance informatique.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.