A quoi tient le destin d'un chef-d'œuvre ? Parfois, aux déclarations et au profil de ses voleurs. C'est par hasard que les enquêteurs ont retrouvé, en 2019, un tableau dérobé à Nancy un an plus tôt. Information France Inter : Les auteurs présumés, ukrainiens, sont soupçonnés de plusieurs vols en France et en Autriche.

Le tableau de Paul Signac, volé à Nancy, ici présenté en 2019 à Kiev après avoir été retrouvé
Le tableau de Paul Signac, volé à Nancy, ici présenté en 2019 à Kiev après avoir été retrouvé © AFP / Sergei SUPINSKY

Nous sommes en 2019, en Ukraine : les policiers ukrainiens sont sur le point d'embarquer un suspect dans une affaire de meurtre, quand celui-ci les supplie de prendre soin d'une toile enroulée au fond d'un placard, le chef-d'œuvre d'un peintre français, dit-il. 

C'est comme cela que les enquêteurs de l'OCBC (Office central de lutte contre le trafic des biens culturels - Direction centrale de la police judiciaire) ont été prévenus qu'un tableau volé un an plus tôt à Nancy a été récupéré. "Le port de La Rochelle" de Paul Signac, un tableau de 1915 estimé à plus d'un million et demi d'euros, avait été subtilisé en mai 2018 au musée des Beaux-Arts de Nancy. Le tableau, sera restitué ce vendredi à ses propriétaires au cours d'une cérémonie officielle et d'une conférence de presse du procureur de la République.  

Une bande accusée de nombreux vols en France et en Autriche

Les enquêteurs savent aussi en 2019 que l'un des complices du voleur a été arrêté quelques mois plus tôt à Amsterdam, après le vol d'un tableau de Renoir à Vienne en Autriche. Ce complice serait en fait le cerveau présumé d'une bande de quatre malfaiteurs de haut vol (deux complices :un homme et une femme sont toujours en fuite) : l'homme, féru d'art, est capable de découper de manière très pointilleuse les toiles de maître en laissant le cadre sur place et l’œil pour repérer l'absence de systèmes d'alarme. Il a un physique passe-partout, ou presque : lors de son transfert en France, il y a quelques mois, les enquêteurs et magistrats se demandent s'il n'est pas le sosie de Woody Allen. 

Selon nos informations, cet Arsène Lupin ukrainien, âgé de 61 ans, est soupçonné avec ses comparses de plusieurs vols en France : un autre Renoir dérobé en 2017 à Saint-Germain-en-Laye, et deux tableaux, un d'Eugène Boudin, l'autre d'Eugène Gallien-Lalou, en 2018 à Versailles lors d'une vente aux enchères. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.