William Bourdon, le fondateur de Sherpa, association de lutte contre la corruption, demande un "coup d'accélérateur" dans l'application des lois contre l'évasion fiscale et la corruption. Dans le même temps Jérôme Cahuzac pourrait aussi être poursuivi au pénal pour avoir menti lors de la déclaration de son patrimoine à son entrée au gouvernement.

Me William Bourdon - jpk
Me William Bourdon - jpk © Benoît Collombat/RF

Jérôme Cahuzac serait poursuivi pour avoir menti sur sa déclaration de patrimoine. Un document signé à son entrée au gouvernement.

William Bourdon demande que les exigences sur le patrimoine des élus soient renforcées, à l'image des Etats-Unis et de la Grande Bretagne. En juin dernier, l'association Sherpa a signé, avec le juge Gentil, l'appel contre la corruption.

Selon lui, la loi existe déjà mais les mesures ne sont pas appliquées. Il réclame "un coup d'accélérateur" et un renforcement de l'arsenal pénal.

Selon un sondage publié ce week-end, 77% des Français estimeraient que les élus sont corrompus et souhaitent une dissolution de l'Assemblée nationale.

__

William Bourdon invité du journal de 13 heures de Claire Servajean

Jérôme Cahuzac avait transmis une fausse déclaration de patrimoine à la Commission pour la transparence de la vie politique. S'il est poursuivi au pénal, cette action judiciaire s'ajoutera à sa mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale déjà en cours.

L'opération "mains propres" aurait-elle commencé ?Toujours est-il que plusieurs membres du gouvernement promettent de jouer cartes sur table concernant leur patrimoine. C'est le cas des deux ministres verts Pascal Canfin et Cécile Duflot. Ils feront connaître leur patrimoine dans l'après-midi.

Ce matin, c'est Marie Arlette Carlotti, la ministre déléguée aux personnes handicapées qui est passée à l'action la première: Elle a publié son patrimoine sur son blog. __

__

Les précisions de Nasser Madji

__

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.