Pour la toute première fois de sa carrière, le jeune chanteur foulait une scène, celle du Printemps de Bourges. Achile a connu le succès depuis sa chambre de Tours au printemps 2020, en plein confinement.

Le chanteur Achile, en concert au Printemps de Bourges le 24 juin 2021.
Le chanteur Achile, en concert au Printemps de Bourges le 24 juin 2021. © Radio France / Victor Vasseur

Il est encore groggy, "en descente" lâche-t-il. Achile réalise qu'il vient de terminer le tout premier concert de sa carrière, devant le public des iNOUïS du Printemps de Bourges ce jeudi 24 juin, depuis que ses clips ont dépassé le million de vues sur Youtube. Sur Spotify, même succès. C'était en mars dernier, en plein confinement. "Avant de monter sur scène, c'était quelque chose. Pourtant je ne suis pas quelqu'un qui stresse. J'ai dit bonjour et j'ai fait des signes à tous les gens que je connaissais. Et en sortant de scène, je n'avais plus de voix" raconte le chanteur de 20 ans une heure après. Dans les allées du festival, d'autres artistes le saluent, le félicitent pour sa performance. Le programmateur d'un festival tourangeaux l'arrête à son tour. Pouce en l'air, concert de louange, "j'adore" lui murmure-t-il.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le succès depuis sa chambre, "une claque dans la gueule"

Toute sa famille était dans la salle, "même les grands parents". "Ils ne savent pas toujours ce que je fais" avoue-t-il, "ça fout une pression en plus". À Bourges, Achile est un peu chez lui. Il est originaire du département voisin, de Tours. Là où il a composé ses premiers morceaux. Là, où, dans sa chambre, il a vu le compteur de vues de son clip exploser. C'était le 26 mars 2020. Achile sort "Kappa", un titre composé en 45 minutes. Ce n'est pas son morceau favori, ni celui qu'il le tient le plus à cœur, "mais c'est celui qui a le mieux marché"

"On se prend une claque dans la gueule" se souvient-il, "j'étais tout seul, dans ma chambre. Tu es certifié sur Instagram en une heure. J'ai pris 10 000 abonnés en 10 heures." McFly et Carlito, deux célèbres youtubeurs, partagent le titre sur les réseaux. Une aubaine. En un mois, le clip de sa chanson dépasse le million de vues. Achile le reconnaît : "J'étais dépassé par les évènements. Je n'avais rien à foutre de mes journées. Un abonnement, des likes toutes les secondes. J'ai coupé les notifications de mon portable. J'ai eu des message de stars de ouf. Tu ne dors pas, car tu n'as rien envie de louper."

Le chanteur Achile, en concert au Printemps de Bourges le 24 juin 2021.
Le chanteur Achile, en concert au Printemps de Bourges le 24 juin 2021. © Radio France / Victor Vasseur
Le chanteur Achile, en concert au Printemps de Bourges le 24 juin 2021.
Le chanteur Achile, en concert au Printemps de Bourges le 24 juin 2021. © Radio France / Victor Vasseur

Apprendre à jouer sur scène

En temps normal, Achile fait des soirées avec des amis quand il sort des titres. Confinement oblige, il le fêtera seulement avec sa famille. À la fin du printemps, le pays se déconfine. Achille continue à travailler chez lui. "Sur le coup, je ne savais pas trop ce que cela allait changer. C'est assez incroyable. Je sais que je n'allais pas sortir avec des lunettes de soleil dans la rue et me dire que tout le monde allait me reconnaître, non. Mais à Tours, à Paris, il s'est passé quelque chose." Le chanteur a écrit la plupart de ses titres pour le prochain album -attendu à l'automne- pendant le confinement.

En août, bis repetita. "Une vie normale" est diffusée, succès immédiat. Mais toujours pas de concert. Alors il prend son temps, pour composer son album, et surtout préparer son premier live, le ficeler et s'entraîner. Il a commencé à répéter il y a six mois. Pour apprivoiser l'espace sur une scène, apprendre à se déplacer, Achile est accompagné d'un coach : "On apprend à comment marcher simplement, à ne pas se fatiguer sur scène, pour tenir 30 minutes." Son premier set compte sept morceaux, de quoi jouer une demi-heure. "Avec le public assis, on s'est dit qu'on allait faire un live assez calme. Pour ne pas être trop frustré." À la sortie de son premier concert, aucune frustration. Il sait qu'il jouera à Pau et Marseille en festival cet été. Peut-être que d'autres dates arriveront après le Printemps de Bourges. Ce festival est une fourmilière de programmateurs. Oui, Achile a envie d'y retourner, remonter sur scène, "mais pas aujourd'hui" rigole-t-il, "car je suis assez fatigué !"

Le chanteur Achile, en concert au Printemps de Bourges le 24 juin 2021.
Le chanteur Achile, en concert au Printemps de Bourges le 24 juin 2021. © Radio France / Victor Vasseur