Une œuvre en lithographie sur les fenêtres de la chapelle et sur le kiosque du jardin de l'hôpital, pour manifester sa gratitude envers le personnel soignant.

Un œuvre haute en couleurs.
Un œuvre haute en couleurs. © Compte Instagram de Cyril Kongo

Une belle initiative artistique en ce moment à l’hôpital de Lariboisière, dans le 10e arrondissement de Paris. Le street-artiste Kongo, mondialement reconnu, a installé des œuvres très colorées sur les fenêtres de la chapelle ainsi que sur le kiosque du jardin.

Des couleurs pop pour effacer le gris et le blues, c’est la marque du grand graffeur Cyril Kongo. Des jaunes, des bleus, des violets sur les fenêtres de la chapelle et des immenses "Love" et "mercis" sur le kiosque à musique. Un choc visuel dans ce vieil hôpital construit après l’épidémie de choléra de 1832. Face à la crise sanitaire actuelle, Cyril Kongo ne pouvait pas se contenter de rester dans son atelier de Bagnolet. "Je le fais pour soutenir er remercier le personnel soignant, qui a été sur le front ces derniers mois et qui donne tout pour sauver des vies" explique le street-artiste.

"Applaudir à 20h c'est super, mais je voulais rajouter humblement ma touche et pouvoir leur montrer toute ma gratitude envers leur dévouement".

Kongo a tenu à aller plus loin en mettant en vente 500 photographies signées, au profit de l’hôpital. Le montant devrait s'élever à 200 000 euros.

Dans les années 80 et 90, Cyril Kongo a connu les gardes à vue quand il s’emparait de la rue avec le collectif MAC (traduction, "Mort aux cons".)
Depuis, il est devenu le chouchou des marques de luxe et a signé des carrés de soie Hermès, ou encore des robes Chanel pour le dernier défilé de Karl Lagerfeld à New York.

Découvrez aussi en vidéo le processus d'installation de l'œuvre : 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.