Il faut laisser les bébés dormir sur le dos, c'est le seul moyen de prévenir la mort subite du nourrisson. La Haute Autorité de Santé recommande à nouveau cette position. Une association de patients avait alerté sur une sous-estimation de plagiocéphalie ou "tête plate du bébé" due, selon elle à la position sur le dos.

Les bébés doivent dormir sur le dos, la Haute autorité de santé maintien sa préconisation
Les bébés doivent dormir sur le dos, la Haute autorité de santé maintien sa préconisation © Getty / Cavan Images

C'est un message très clair adressé aux parents par la Haute Autorité de Santé (HAS) : les bébés doivent continuer à dormir sur le dos.

Depuis une vingtaine d'années c'est une recommandation qui a largement fait baisser le nombre de morts subites du nourrisson chaque année, passant de près de 1 500 au début des années 90, à 200 aujourd'hui. 

Mais une association de patients "Le lien", s'inquiétait d'une sous-estimation de cas de plagiocéphalie, c'est à dire "la tête plate" chez le bébé et d'éventuelles conséquences sur un développement du cerveau. Des interrogations qui poussaient certains parents à modifier le couchage du nouveau-né et à le positionner alors sur le ventre.

Un risque de mort subite du nourrisson réduit de 76%

Il ne faut surtout pas les mettre sur le ventre quand ils dorment, affirment les experts, car le nourrisson doit pouvoir respirer correctement et cela n'est possible que sur le dos.

De plus ce syndrome de la tête plate est bénin, il disparaît le plus souvent avant l'âge de deux ans et les données scientifiques montrent qu'il ne provoque pas de retard de développement.

Pour éviter toutefois ce désagrément, la Haute Autorité de Santé délivre des conseils : si le couchage sur le dos reste la position à adopter quand le nourrisson dort, le reste du temps il ne doit pas être constamment immobilisé pour éviter qu'il n'appuie la tête toujours du même côté. Il faut donc varier les positions du bébé quand il ne dort pas, sur le ventre pour jouer, sur le côté, et le solliciter pour qu'il tourne la tête. 

La HAS déconseille l'usage des cales-tête, des siège-coques et des coussins anti-tête-plate. Ces objets qui se sont multipliés dans l'environnement des bébés, les empêche de bouger librement. 

En cas de doute, consulter un médecin, lui seul prescrira si nécessaire, de la kinésithérapie.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.