Que font les guides de Notre-Dame depuis l'incendie du 15 avril ? Ils sont 120, les seuls autorisés à faire une visite intégrale de la cathédrale. Depuis 4 mois, leur engagement bénévole est en sommeil, mais ils se préparent à d'autres façons de raconter Notre-Dame.

Les guides de Notre-Dame en visite à la cathédrale de Sens en juillet 2019
Les guides de Notre-Dame en visite à la cathédrale de Sens en juillet 2019 © Frédéric Ferlicot

Chaque année, entre 12 et 14 millions de visiteurs se pressent auprès de Notre-Dame, soit en moyenne de plus de 30 000 par jour. Cent vingt bénévoles sont missionnés par l’archevêque de Paris et le curé de la cathédrale, Monseigneur Chauvet, les seuls habilités à faire visiter la cathédrale dans son intégralité. Ils dépendent de l’association CASA (Communautés d'Accueil dans les Sites Artistiques). 

Des guides sans lieu, en attente d'un jour J

Pour cette association qui intervient dans 15 villes, d'Amiens à Vézelay, l'incendie est un coup dur. Une part importante des dons qu'elle reçoit proviennent des visites de Notre-Dame. Ils permettent de financer un salaire, un loyer et la formation des guides, les supports de communication.

Retraités ou en activité, les guides sont des chrétiens amoureux de Notre-Dame et passionnés d’Histoire. Leur mission est de transmettre l’aspect architectural, historique et spirituel de l'église. Mais chacun a sa façon de raconter le passé de l'édifice, chacun ayant ses marottes. Habituellement l'été, ils passent le relais à de jeunes bénévoles venus de l'étranger et reprennent en septembre. 

"Moi je les fais asseoir dans la nef et je leur explique pourquoi Notre-Dame a été bâtie sur l’île de la Cité, lieu choisi par Clovis au VIe siècle comme capitale pour le royaume des Francs", explique leur porte-parole Frédéric Ferlicot. "Ensuite, je rappelle que Louis XIII a publié le 10 février 1638 l'Edit officiel qui consacre solennellement la France à Marie, la Vierge. Enfin, c’est le lieu emblématique de nombreux événements. Les obsèques des rois s’y déroulent avant leur inhumation à Saint-Denis", poursuit-il.

Les guides signalent les grandes dates de Notre-Dame, ses architectes, les prouesses de l'art gothique, les toiles peintes par les plus grands artistes des XVIIe et XVIIIe siècles, ou encore les pièces du trésor (dont la sainte couronne d'épines portée par Jésus au moment de sa crucifixion).

Depuis le 15 avril, les guides CASA essaient de maintenir la cohésion du groupe, et de continuer à se former. Ils s’apprêtent aussi à modifier leurs discours aux visiteurs. 

"Nous avons visité d’autres cathédrales, à Meaux, ou à Sens, qui est la 'mère' de Notre-Dame. Nous avons suivi les explications d’autres guides. Nous apprenons et restons en éveil. Il faudra être prêts pour le jour J ", raconte Frédéric Ferlicot. Le jour J ? "Dans deux ans peut-être. Mais en attendant, nous espérons une réouverture partielle du parvis. C’était prévu pour cet été, mais les problèmes de plomb ont tout retardé".

Dans un avenir proche, seule la façade sera commentée

Dès qu’un bout de parvis sera accessible, ils pourront raconter l’histoire de la cathédrale, en se concentrant sur sa façade. "On peut en parler pendant une bonne heure au moins ; il y a tant de choses à raconter à partir de cette  façade, car elle porte un message théologique fort sur l’incarnation, cela dit que Dieu s'est fait Homme. On peut aussi commenter la grande rose de 9,60 m de diamètre datant de 1225. Elle occupe le centre de la façade, et trône au-dessus d'une statue de la Vierge à l’Enfant entre deux anges. À côté, les statues d’Adam et d’Ève ont été refaites par Viollet-le-Duc."

Les guides seront donc "cantonnés" à ce peu d'espace pour une grande histoire. Ils ne pourront plus, par exemple, s’attarder sur la couronne d’épines qui était présentée tous les 1er vendredi du mois à 15h dans la cathédrale. Désormais, il faudra aller à l'église Saint-Germain l’Auxerrois, pour assister au même rituel.

Assez rapidement, espèrent-ils, un lieu de prière, avec une image de la Vierge, emblématique de Notre-Dame, devrait être installé à coté de la crypte, encore inaccessible pour l'instant. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.