Elle fut l’une des villes les plus touchées au monde par le coronavirus. "New York, le visage Humain du Covid-19", c’est le titre d’une exposition photographique à découvrir en ce moment à Perpignan où se tient la 32e édition de Visa pour l’image. Un hommage aux héros de la crise sanitaire signées Peter Turnley.

Rachelle, une infirmière aux urgences qui travaille avec des patients Covid-19, et Rob sur un ferry pour Staten Island. 21 avril 2020.
Rachelle, une infirmière aux urgences qui travaille avec des patients Covid-19, et Rob sur un ferry pour Staten Island. 21 avril 2020. © Peter Turnley

Le photographe américain vit à Paris depuis plus de 30 ans mais Peter Turnley s’est retrouvé coincé à New York pendant le confinement. 

Le 20 mars dernier, de retour de Cuba, Peter Turnley pense être à New York pour quelques jours. Il va y rester bloqué deux mois et demi. Arpentant la ville bouillonnante, devenue déserte, un constat s’impose vite à lui : "Tous ceux que je voyais étaient des gens du peuple, des travailleurs essentiels, les gens qui avaient une obligation d’être à l’extérieur dans ce moment très risqué" raconte-t-il.  

Alors c’est eux que l’ancien reporter de Newsweek va photographier. Dans les supermarchés, le métro, lors des enterrements, devant les hôpitaux. Et ce, malgré sa peur du virus. "J’étais terrifié d’attraper le Covid, je prenais ma température 20 à 50 fois par jours, j’étais obsédé !" confie celui qui a soufflé en juin ses 65 bougies.  

De ces héros du quotidien rencontrés, Peter Turnley en a tiré des portraits en noir et blanc aux regards intenses au-dessus des masques. Sur l’un d’eux : Erika, infirmière émue aux larmes par une manifestation de soutien, devant son hôpital de l’Upper East Side. "Elle a mis sa main sur son cœur et s’est mise à pleurer" se souvient le photographe. "Après, je lui ai parlé et elle m’a expliqué qu’elle était infirmière voyageuse, venue exprès à New York pour se consacrer aux victimes du Covid. L’émotion dans les yeux d’Erika pour moi résume beaucoup de l’émotion de ce moment mondial pour nous tous".  

Erika, une infirmière itinérante, travaille avec des patients atteints du Covid-19, Lenox Hill Hospital, 10 mai 2020.
Erika, une infirmière itinérante, travaille avec des patients atteints du Covid-19, Lenox Hill Hospital, 10 mai 2020. / Peter Turnley

Ce qu’il retient de tous ces anonymes rencontrés pendant cette période ?  

"Cette expression de vivre avec un sens du devoir, avec le courage, avec détermination, avec humilité et jamais en demandant de remerciements à personne. À l’inverse de ce leader qui a fait tellement peu pour le pays, mais exige des remerciements de tout le monde".

Alors le 3 novembre prochain, Peter Turnley sait déjà qu’il sera de retour à New York. Pour voter. 

Visa pour l'Image c'est jusqu'au 27 septembre à Perpignan.