Sur les plateformes de financement participatif, deux tendances se dégagent en regardant leurs statistiques : le soutien aux entreprises et l'intérêt pour les projets à impact sociétaux positifs.

Sur la plateforme de financement participatif Ulule, les projets entrepreneriaux à impact social positif sont de plus en plus nombreux
Sur la plateforme de financement participatif Ulule, les projets entrepreneriaux à impact social positif sont de plus en plus nombreux © Radio France / .

Chez Kiss Kiss Bank Bank, lancée en 2009 par trois Français, les projets qui mettent en avant la solidarité viennent en troisième position, après la musique et les films. Pour les projets musicaux, la contribution moyenne est de 55 euros, mais elle est de 66 euros pour les projets solidaires.

Chez Ulule, fondée en France en 2010, les projets les plus soutenus sont solidaires et citoyens, juste devant des projets culturels de cinéma ou vidéo, et les projets musicaux.

Impact sociétal positif et projets écolo-compatibles

Les projets BD ont eu le plus fort taux de succès, mais il faut reconnaître que la catégorie a inclus en 2019 un projet qui remporte tous les scores de popularité et de montants collectés. Il s'agit du jeu vidéo NOOB, lancé par des youtubeurs. Mettons cela à part et concentrons-nous sur les projets d'entreprise, car ce sont eux qui gagnent du terrain sur la plateforme au fil des années, aux dépens des projets culturels.

Les culottes menstruelles Réjeanne ont été en tête des projets entrepreneuriaux féminins avec 8 000 préventes pour 3500 contributeurs. Mieux encore que Réjeanne, le lancement de produit le plus notable est celui des baskets Corail, fabriquées avec du plastique récupéré en mer. Corail est pile dans le gros de la tendance c'est-à-dire les entreprises écolo-compatible.

500 personnes ont soutenu plus de 50 projets

Pour Arnaud Burgot, directeur général, "désormais les internautes se tournent vers des projets qui mettent en avant les matières recyclées, les produits locaux, tout ce qui est éco-responsable, fabriqué en France de préférence. On parle beaucoup de greenwashing, mais c'est un faux procès, les consommateurs veulent des produits à impact sociétal et environnemental positif, et ce sont les entreprises qui mettent cela au cœur de leur projet, qui sont plébiscitées."

Ces produits sont donc soutenus par des 'ululeurs' qui souhaitent consommer des objets ou des aliments produits autrement. Plus intéressant encore est l'engagement des donateurs. Ni investisseurs, ni petits porteurs d'actions, ces donateurs donnent aussi le nouveau visage de la consommation. On donne d'abord par amitié bien sûr, mais sur Ulule, certains ont donné depuis le début à des centaines de projets : 460 projets pour le ululeur le plus actif ; 180 projets pour un donateur âgé de 70 ans, qui aime soutenir des créateurs dans le domaine de la musique. 500 personnes ont soutenu plus de 50 projets depuis la création de la plateforme.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.