nom = Dewerpe prenom = Marie email = mdewerpe@hotmail.fr age = 25/34 ans pays = France personne = Vincent Josse message = Cher Mr Josse, Je suis employée dans une libraire généraliste de grande banlieue. Pendant 3 ans j'ai suivi un apprentissage pour découvrir le métier que je pratique depuis bientôt 8 ansJ'ai toujours considéré la lecture comme non-élitiste. ET c'est dans cet esprit que le libraire pour qui je travaille a repris son magasin il y a 15 ans. Lorsqu'on nous demande conseil on recherche toujours à se rapprocher au mieux des attentes de nos clients. Nous aimons découvrir et faire partager des coups de coeur. C'est ce qui nous anime et j'ose espérer que mon métier a de l'importance.Hier j'ai appris via le site de Livres Hebdo qu'un député a déposé un amendement sur la loi de modernisation économique qui bouleverserait le prix unique du livre en France. Cet amendement n'est pas encore passé mais il est révélateur.Nous ne pouvons pas aller contre des changements dans notre société ni contre la modernisation et la mondialisation. Je sais aussi que le marché du livre n'est qu'une goutte d'eau dans l'économie française. Mais sur quelle base procédons-nous à ces changements? Sur le plan purement économique, très bien on achètera son livre moins cher ( et encore...) Comme Joseph Stiglitz en parlait sur votre radio pourquoi ne pas s'appuyer plutôt sur le bien-être des personnes. Quelle culture allons nous proposer, quand il n'y aura plus de maisons d'édition pour sortir des sentiers battus, quand les librairies comme la nôtre auront fermé? Ma profonde inquiétude est liée à l'uniformisation de cette culture.Non les libraires ne sont pas des dinosaures comme j'ai cru comprendre en lisant des commentaires sur le net. Ce sont des gens passionnés. Il faut changer notre mode de pensée qui se limite au court terme pour voir plus loin.Effectivement le monde continuera de tourner sans nous mais j'aimerais aujourd'hui que notre voix ait un echo favorable même si elle n'est qu'un murmure.Commentaire à chaud pour une bouteille à la mer. Marie + l'équipe du Chant du Monde

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.