Dans un livre d'admiration à Sacha Guitry (sorti aux éditions Oxus littérature et préfacé par Lucchini), l'acteur et professeur Jean-Laurent Cochet cite son maître dans le premier chapitre, au sujet de la critique. Une phrase d'une mauvaise foi exceptionnelle, mais un art du mot, un humour que Cochet a bien raison de savourer, lui qui a souvent joué Guitry.

Sacha Guitry
Sacha Guitry © Oxus editions

"Avoir le sens critique, c'est déclarer en trois lignes qu'une pièce ou qu'un livre est une oeuvre admirable- mais c'est avoir besoin d'une colonne entière de journal pour expliquer qu'une chose est mauvaise. Avoir le sens critique, c'est faire sciemment le mal- avec hypocrisie. C'est commettre une espèce de crime- sous la protection d'une loi ambiguë. Or, n'ayant pas le sens critique, j'aime que l'on soit "pour" et je déteste que l'on soit "contre"- et, méprisant les cuistres, je reste convaincu que toute connaissance est une acquisition- donc un enrichissement. Je pars de ce principe que mieux on comprend, plus on aime- que plus on aime, mieux on admire- et que plus on admire, plus on est heureux". Sacha Guitry

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.