Logo BD égalité
Logo BD égalité © BD egalité / Julie Maroh

« Bien que nous venions d’horizons divers nous avons toutes vu notre travail rabaissé à notre sexe dans le milieu de la bande dessinée ». Cent quarante-sept femmes auteures de BD viennent de créer le Collectif des créatrices de BD contre le sexisme.

Parmi elles, de grands noms de la BD : Florence Cestac (Le Démon du soir ), Catherine Meurisse (Moderne Olympia ), Marguerite Abouet (Aya de Yopougon ), Nine Antico (Coney Island Baby) , Marion Montaigne (Tu mourras moins bête ), Catel (Olympe de Gouges ), Marjane Satrapi (Persépolis ), Pénélope Bagieu (Ma vie est tout à fait fascinante ), Chloé Cruchaudet (Mauvais Genre)....

Toutes ont une anecdote sexiste à raconter.

Sur leur site (bdegalité. Org) elles témoignent :

Je trouve qu’il y a une sorte de tendresse digne de celle qu’on a pour un enfant qui nous refile un collier de nouilles, quand une fille sort une BD.

raconte Marion Montaigne.

Et Pénélope Bagieu précise au micro de France Inter :

C'est parti d'un ras-le-bol de mettre les hommes à part. Et quand un homme fait une biographie, on dit que c'est une bio, mais quand c'est une femme, on dit qu'elle évoque les petits tracas d'une femme. Ce serait bien de passer à autre chose. Le sexisme dans la BD est partagé par toutes les femmes

Marion Montaigne au micro de France Inter :

C'est une manière de dire : arrêtez de considérer le livre comme un objet sexué. On dit aussi qu'il y a peu d'auteures parce que petites on n'arrivait pas à s'identifier à un héros masculin. C'est vrai qu'il y avait plus de personnages masculins. Mais moi par exemple, j'arrivais bien à me projeter dansYakari . Pas parce que c'était un garçon, mais parce qu'il avait des problèmes d'enfant : l'amitié, la liberté, sauver son univers...

Florence Cestac explique :

Quand j’arrive quelque part avec un ami dessineux je suis forcément sa femme : la dernière fois, au festival d’Alger, je suis arrivée avec Farid Boudjellal et pendant toute la durée du festival je suis restée madame Boudjellal . On a fini par en rire !

Le Collectif a rédigé une charte des auteures de BD. Extrait :

La bande dessinée féminine» n’est pas un genre narratif. L’aventure, la science-fiction, le polar, le romantisme, l’autobiographie, l’humour, l’historique, la tragédie sont des genres narratifs que les femmes auteures maîtrisent sans avoir à être renvoyées à leur sexe.

Aller + loin

Marjane Satrapi rédactrice en chef d'un jour

Catherine Meurisse invitée du web

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.