Au téléphone, la romancière allemande Gila Lustiger, à qui je demande de participer à l'émission de vendredi prochain, à Lyon, dans le cadre des assises du roman. Enorme événement littéraire qui offre au public des rencontres avec les romanciers du monde entier sur des thèmes comme la fiction et le réél, le "je" en littérature, la "littérature monde", autant de sujets à la mode et pas tous rebattus d'ailleurs. Intelligente, vive et drôle, dans un français parfait, elle me demande si "Esprit critique" traite uniquement de littérature. J'essaie de lui expliquer que ma tentation est grande d'évoquer le plus de domaines possibles, en sachant que l'exhaustivité est un leurre mais qu'il faut sans doute glâner les nouveautés, les curiosités, les innovations dans le domaine culturel, sans s'interdire de prendre de nouvelles des artistes célèbres, pourvu qu'on invente une autre forme d'entretien, une rencontre plus intime liée à la création en train de se faire, et pas toujours une interview promotionnelle... Mon exposé est rodé (un peu trop?), et je redis mon plaisir de ne pas m'être spécialisé. Elle laisse un silence, très court, et dit: "Hum, vous auriez dû appeler votre émission : "Alimentation générale!" Elle éclate d'un rire contagieux. Alimentation générale! Cette femme est un génie. Il faut rebaptiser Esprit critique, messieurs les directeurs! Je raccroche, hilare et heureux de découvrir une Allemande capable d'humour anglais.

Gila Lustiger
Gila Lustiger © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.