L’idée est simple, le résultat est puissant. Ici le dernier livre de l’artiste éclectique Richard McGuire c’est la même pièce vue du même angle sur des centaines d’années de – 800 000 avant Jésus Christ à 2314.

En 304 dates-clefs, on assiste à l’évolution d’un lieu américain : la maison de Perth Amboy dans New Jersey, dans laquelle l’auteur a vécu. De la préhistoire, où les animaux sauvages se battent à 1907, date de construction de la maison, en passant par 1609 où les Indiens racontent des histoires, on multiplie les allers et retours dans le temps.

En dessins au crayon, en aquarelle avec des collages, les images se répondent. Dans ce lieu où l’on joue, on s’insulte, on se bat, on raconte ses cauchemars au téléphone, on se marie, c’est toute l’humanité qui est résumée. Vertigineux.

Rencontre avec Richard McGuire : " Je suis sûr que si vous cherchez le passé d'une pièce, vous allez trouver des histoires intéressantes"

Page d'"Ici" de Richard McGuire - Gallimard
Page d'"Ici" de Richard McGuire - Gallimard © Radio France

Comment est venue l’idée originale d’Ici ?

  • Quand j’ai emménagé dans un nouvel appartement, j’ai pensé aux gens qui avaient vécu dans ce lieu avant moi . J’ai regardé les murs, les coins d’une pièce. J’ai imaginé une ligne qui irait du centre, aux coins, avec le passé à un bout et le futur à un autre, et que peut-être je pourrais en faire une histoire. Au même moment, un ami m’a parlé de son ordinateur et d'un nouveau logiciel avec des fenêtres dedans. C’est la logique de ce système qui m’a donné l’idée de montrer plein de vues en même temps.

Pourquoi cette plongée dans le passé ?

  • Je savais que si je voulais en faire un livre, il fallait que je creuse mes recherches sur l’endroit dans lequel je vis. Ma maison est située sur la côte Est des États-Unis. Je savais qu’il y avait eu de l’Histoire ici. J’ai lu sur les Indiens qui ont vécu dans cette région. Je suis sûr que si vous cherchez sur le passé d’un lieu, quel qu’il soit, vous allez trouver des histoires très intéressantes. Il n’y a rien de spécial dans cet endroit . C’est juste une question de regard que l’on porte dessus.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

  • En 1989, quand j’ai publié les six premières planches dans RAW (une publication des années 80 éditée par Art Spiegelman, le père de Maus ) j’avais beaucoup lu. Quand j’ai fait la version livre de ce travail, j’ai pensé qu’il fallait que j’y retourne, que je relise tout ce qui m’avait influencé à l’époque. J’ai, entre autres, relu Proust. Mais ma plus grande influence, c’est la poésie pour la façon dont j’utilise le langage. Et pour la forme du livre, ce sont les collages.

Qu’avez-vous fait de cette œuvre de 1989 à aujourd’hui ?

  • Je ne suis pas un dessinateur de BD classique. Je fais des expériences. J’ai fait des films, je joue dans un groupe ( Liquid, Liquid ), j’ai fait des sculptures, des jouets, des livres pour enfants, je fais aussi des illustrations pour le New Yorker. J’ai plusieurs vies !

Comment qualifieriez-vous votre technique de dessin ?

Je n’ai pas un style propre. À chaque fois, que je me lance dans quelque chose, je recommence à zéro. J’ai le sentiment qu’il faut que je redéfinisse ce que je suis en train de faire. Chaque projet a ses propres règles. Et dans celui-là j’ai fait beaucoup d’expériences.

La version de 1989 était en noir et blanc, dans un style très simple. Mais je ne voulais pas revenir à ça : il fallait que je réinvente pour la version en livre. J’ai fait beaucoup d’essais avec l’aquarelle, ou le dessin. J’étais assez content quand j’ai vu les différents styles qui fonctionnaient bien ensemble. Chaque technique a sa propre atmosphère, sa propre température, et distille sa propre sensation.

Chris Ware a remporté le prix spécial du jury à Angoulême cette année pour Building stories , l’histoire d’un immeuble… Votre réaction ?

  • J’aime l’œuvre de Chris Ware . Il était encore à l’école, quand il m’a envoyé une lettre de fan. Il avait vu mon premier travail de 1989, il l’avait aimé. Et nous sommes devenus amis. Quand il a démarré Building Stories , il m’a appelé pour me prévenir qu’il allait faire un livre dont le sujet est proche de mon travail. Mais je n’étais pas inquiet. Son livre est fantastique. C’est un géant !

Écoutez un extrait de l’entretien (en anglais) :

Ici de Richard McGuire est édité chez Gallimard

Feuilletez quelques pages

[[View the story "Angoulême 2016, comme si vous y étiez" on Storify](//storify.com/franceinter/angouleme-2016-comme)]
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.