Dans "Check-point", Jean-Christophe Rufin nous emmène en Bosnie durant la guerre. L'ancien French doctor décrit toutes les ambiguïtés de l'humanitaire. Il est invité du Festival Étonnants Voyageurs et aura sûrement beaucoup de choses à dire sur les questions d'engagement, armé ou humanitaire.

Check-point, le point d'achoppement des utopies

Deux camions remplis de vêtements et médicaments sont conduits par un chef de mission peu sûr de lui, deux militaires reconvertis, un garçon de mauvais poil et une jeune femme encore pleine d’illusions.

La Bosnie des années 90 défile derrière les vitres des camions, de check-point en check-point. Plus l’histoire avance plus le tableau dressé au début semble douteux. Les ressorts de la motivation personnelle sont multiples et complexes, Rufin soulève un peu le voile sur ce sujet et fait une mise au point sur les utopies et les illusions que trimbale ce convoi dit humanitaire.

Il connaît bien ce terrain et l’humanitaire puisqu’il y a été engagé pour Médecins sans frontières et a opéré en ex-Yougoslavie. Mais la fiction qu'il décrit pourrait être n’importe où sur la planète. Cette équipée ne révèle pas seulement que les motivations de chacun sont floues, elle montre aussi qu’il n’y a pas de mission uniquement humanitaire. Il y a toujours un aspect renseignement, ou aide militaire.

Rufin raconte sans fioriture et s’épargne les aspects plus lyriques de ce genre de situation. Aucun des protagonistes n’a la fibre littéraire ou philosophique. Où sont-ils allés puiser leurs rêves de paix et de solidarité, nul ne le sait. Pas de journal intime à espionner, ni de récit d’autres voyages.

On remercie Rufin de remettre avec justesse à leur place les engagements humanitaires. On ne donne ni de son temps, ni du matériel, en échange de rien, même par solidarité, que ce soit en tant qu'individu ou en tant qu'organisation.

Pour lui ce qui s'est passé en Bosnie, est à cet égard, la répétition générale de ce que nous connaissons aujourd'hui, en terme de géopolitique.

jean-Christophe Rufin
jean-Christophe Rufin © Radio France / Christine Siméone

Jean-Christophe Rufin est président du Jury du Prix du Livre Inter >

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.