Le Papyrus de César
Le Papyrus de César © Radio France

Le Festival de la BD d'Angoulême ouvre ses portes jeudi jusqu'à dimanche. Ce rendez-vous des amoureux du 9e est l'occasion de faire le point sur les ventes du secteur. Le marché de la bande dessinée se porte bien et a progressé de 3,5% au cours des neuf premiers mois de l'année dernière, tiré par quelques "blockbusters" dont Astérix, Titeuf et L'Arabe du futur...

Le classement établi par le magazine Livres Hebdo avec l'organisme GfK, précise les chiffres de vente du 36e opus des aventures d'Astérix le Gaulois, Le papyrus de César (ed. Albert-René), qui a été le livre le plus vendu en France en 2015 toutes catégories confondues (1,62 million d'exemplaires).

D'autres locomotives ont tiré les ventes. D'abord Titeuf (Glénat) de Zep dont le 14e opus s'est écoulé à près de 274.000 exemplaires, plus que le Goncourt et ses 203.000 exemplaires. Suivis par les deux tomes de L'Arabe du futur(Allary) de Riad Sattouf, primé à Angoulême l'année passée, qui occupent les 3e et 4e places du classement avec ses 343.000 exemplaires vendus.

Parmi les 50 premiers albums les plus vendus en 2015, la progression est encore plus spectaculaire. Les ventes cumulées ont progressé à5,4 millions d'exemplaires (+39% par rapport à l'année précédente) pour un chiffre d'affaires de 63,2 millions d'euros (+43%). Même sans Astérix, elles progresseraient de 15,1% en nombre d'exemplaires.

Selon le rapport annuel des critiques de BD (ACBD), un total de 5.255 livres de bande dessinée ont été publiés en 2015. Trois cent soixante-huit éditeurs se partagent le marché de la BD est détenu par 368 éditeurs qui se partagent le marché dominé partrois puissants groupes, Média-Participations (Dargaud, Dupuis, Lombard, Kana, Blake et Mortimer),Delcourt et Glénat qui, avec douze autres importantes structures, totalisent 68,6% de la production.

Aller + loin

[View the story "Angoulême 2016, comme si vous y étiez" on Storify]

Et aussi

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.