Reçu ce beau message revigorant d'une collaboratrice de Kriss. "Il y a 3 ou 4 ans- je ne sais plus bien- Kriss a douté de ce qu'elle faisait, elle s'est demandée si on l'aimait encore, si elle n'avait pas fait son temps, parce quelques nouveaux ou nouvelles animatrices lui ont fait sentir son âge. Et puis quand elle est tombée malade, elle a compris que les mots semés il y a 20, 30 ou 40 ans avaient germé dans le coeur des auditeurs, et tout l'amour qu'elle leur portait lui est revenu en boomerang.Alors, si parfois tu doutes , souviens toi que la passion des livres, de la photo, de la peinture, que tu exprimes et livres à travers ton micro, te reviendra toujours.La radio est le plus court chemin d'un coeur à un autre. J'ai trouvé un extrait dans un livre que tu aimes et qui m'a fait penser au départ de Kriss."Marche triomphale, marche aux côtés d'un seigneur plus grand qu'elle.Face grave et cheveux auréolés, ivre de santé et de beau temps,sa main dans la main de son seigneur, elle allait à longue allure,belle de son seigneur, robe secouée et s'envolant en deux ailes battantes.Le bruit de sa robe secouée par la marche était le claquement d'un voilier cinglant vers une île extraordinaire, et l'amour était le vent qui gonflait les voiles.Le bruit de sa robe était exaltant,le vent sur son visage était exaltant,le vent sur son visage haut tenu.Tu seras toujours mon amour, lui dit-elle....La mort? Connais pas ! Cria-t-elle."Tu as reconnu Albert Cohen, "Belle du Seigneur"? Les auditeurs de Kriss resteront à jamais selon son expression "ses petits crumbles d'amour".Enfin, le mot de passe de son ordinateur était Pégase. Avec toute ma tendresse,Sissi Brindacier

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.