Après sa série en 6 épisodes, "Doggy Bag", Philippe Djian revient au roman (noir). Un écrivain de 60 ans vit au pays basque avec sa nouvelle femme et sa tragédie. Autrefois, sa première épouse est morte avec sa fille aînée, sous ses yeux. Alice, sa seule fille désormais, est une jeune actrice mère de deux fillettes qui va simuler un enlèvement pour revenir à la une de la presse... Lui, le père, ignorant qu'il s'agit d'une mise en scène, sera mort d'inquiétude. Alors comment pardonner, une fois la vérité révélée? Djian parle du rapport à la famille, aux enfants, aux femmes. Il dit l'apport de la littérature dans sa vie et la nôtre. Il écrit court, sec, en évitant le pathos que son sujet pourrait charrier... Du bon Djian, "Impardonnables", chez Gallimard. Retrouvez Philippe Djian dans Esprit critique du 2 février 09.

S.Lavoué/Myop
S.Lavoué/Myop © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.