Il y a 70 ans disparaissait Thomas Edward Lawrence, alias Lawrence d'Arabie, symbole d'une révolte arabe dont l'écho se fait encore entendre aujourd'hui.

L'officier britannique Thomas Edward Lawrence, alias Lawrence d'Arabie, à Damas en Syrie - Autour de 1918
L'officier britannique Thomas Edward Lawrence, alias Lawrence d'Arabie, à Damas en Syrie - Autour de 1918 © Getty / Archive Photo

Nous sommes le 13 mai 1935. Il y a 80 ans. Sur une route du Dorset près de Clouds Hill , un soldat anglais de la Royal Air Force roule sur sa moto, une Brough Superior SS100 , qu'il a surnommée "Georges VII" . En tentant d'éviter des cyclistes, il perd le contrôle et chute. Il décède de ses blessures le 19 mai à l'âge de 46 ans. Thomas Edward Lawrence n'est plus mais Lawrence d'Arabie entre dans la légende, comme les héros du mythe arthurien qu'il chérissait. Car T.E Lawrence ne pouvait être qu'un héros, un personnage romanesque, un des plus célèbre de son siècle. Il a bâti son mythe sur le sable et le sang, prisonnier de ses doutes et de la culpabilité qui le rongea jusqu'à sa mort.

Thomas Edward Lawrence sur sa Brough Superior SS100
Thomas Edward Lawrence sur sa Brough Superior SS100 © Getty / Bettman

Fils illégitime d'un noble et d'une gouvernante, il n'était pas spécialement beau, ni grand et chercha toute sa vie à reconquérir cette légitimité manquante. Passionné d'archéologie, il part à la recherche de ses héros sur les routes de France (il fêta ses vingt ans dans la ville de Châlus dans le Limousin), dans les châteaux avant de prendre le chemin des croisés vers le Moyen-Orient.

Archéologue au Caire , sa connaissance de la langue et de la culture arabe lui permettent d'intégrer les services secrets britanniques. Sa mission était de trouver un leader aux tribus. Il trouva dans le prince Fayçal Ibn Hussein le chef pour fédérer les bédouins.

Promettant une gande nation arabe unie avec Damas pour capitale, il fut l'âme de la révolte arabe contre les Ottomans de 1916 à 1918. Mais ses rêves se heurtèrent à l'histoire et aux volontés des empires coloniaux de faire main basse sur l'Arabie et ses richesses. Du désert de Jordanie, il emporta la gloire de ses victoires, l'amertume de la trahison et surtout la tragédie marquée dans sa chair et son esprit.

Les 7 piliers de la sagesse, manuscrit d'Oxford - 1919

Et il m'apparut que la révolte arabe pourrait être d'une certaine façon un pèlerinage de retour, pour rapporter dans le nord, en Syrie, un idéal en échange d'un idéal. Une foi en la liberté en échange de leur foi en une révélation.

Thomas Edward Lawrence et la délégation du Prince Fayçal à Versailles, 1919
Thomas Edward Lawrence et la délégation du Prince Fayçal à Versailles, 1919 © corbis

Archéologue mais aussi militaire, diplomate et écrivain... Cet homme là ne désirait pas que l'on fasse de lui un portrait fidéle. Insaississable comme le sable au creux de la main, T.E Lawrence a néanmoins laissé des traces écrites de ses pensées, de sa vie à travers"Les sept piliers de la sagesses" , paru en 1926. Depuis 2004, la version complète dite "d'Oxford" a été également éditée. Il considéra lui même cet ouvrage comme"de la merde" , de son propre aveu quand Winston Churchill disait que cette oeuvre était "insurpassable" .

Thomas Edward Lawrence, 1927
Thomas Edward Lawrence, 1927 © corbis

"Les sept piliers de la sagesse" fut longtemps controversé et les détracteurs de Lawrence parlaient d'un tissu de mensonges à son propos. Mais Lawrence était-il un mythomane ? Ce livre était-il pure imagination ? Les recherches archéologiques menées ces dernières années sur le terrain tendent à prouver les propos du Colonel Lawrence. Ce livre n'est pas qu'un roman de littérature. C'est également un livre de guerre qui pose les bases des guerillas telles qu'on les connaît encore aujourd'hui, en particulier dans cette région. Pendant la dernière guerre d'Irak, cet ouvrage fut même recommandé aux officiers de l'armée américaine.

Par la suite T.E Lawrence publiera "La matrice" où il retrace les années passées à la Royal Air Force. L'homme est passionné de littérature et dans sa bibiliothèque Les Frères Karamazov de Dostoievski cotoyait Nietzsche , Moby Dick, Don Quichotte, Guerre et Paix ou encoreLe morte d'Arthur . Il assura les traductions del'Odyssée d'Homère etLe Gigantesque d''Adrien le Corbeau .

Le site de France Inter vous propose de (re) découvrir l'oeuvre de Thomas Edward Lawrence , dans l'émission de Guillaume Gallienne Ça peut pas faire de mal .

Allez plus loin

Blake et Mortimer : Le serment des cinq lords de Yves Sente et André Julliard (2012) ed. Blake et Mortimer

Le tour de France de Lawrence d'Arabie de Guy Penaud , édition de La Lauze (2008)

Lawrence d'Arabie film de David Lean avec Peter O'Toole et Omar Sharif, Alec Guiness, Anthony Quinn,... (1962)

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.