Gailliot - Le soleil
Gailliot - Le soleil © Radio France

Le 17e prix Wepler-Fondation La Poste a été attribué lundi à Jean-Hubert Gailliot pour son romanLe Soleil (L'Olivier), et la Mention spéciale du jury à Sophie Divry pour La Condition pavillonnaire (Noir sur Blanc/Notabilia).

Le prix Wepler est remis par un jury renouvelable, doté d'une somme de 10 000 euros et d'une somme de 3 000 euros pour la mention spéciale. Il récompense l'excès, l'audace, l’érudition et l'inclassable, selon la Fondation La Poste.

Prix Wepler, mention spéciale pour Sophie Divry vu par Claire Braud
Prix Wepler, mention spéciale pour Sophie Divry vu par Claire Braud © Claire Braud

Dans__ Le Soleil un certain Alexandre Varlopest en quête d'un manuscrit volé en 1961 par des enfants sur l'île grecque de Mikonos. Il a successivement appartenu au photographe surréaliste Man Ray, au poète Ezra Pound et au peintre Cy Twombly.

Jean-Hubert Gailliot est auteur et éditeur, cofondateur des Editions Tristram , déjà auteurs de trois romans.

Le troisième roman de Sophie Divry , La Condition pavillonnaire , explore avec ironie la condition féminine dans les classes moyennes à travers une Madame Bovary moderne et interroge l'absurdité de l'existence.

Retrouvez les Prix littéraires dessinés par Claire Braud >

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.