Planches de Ted Benoît dans l'installation des bandes fantômes au Pulp Festival
Planches de Ted Benoît dans l'installation des bandes fantômes au Pulp Festival © France Inter / Anne Douhaire

Que deviennent les planches des bandes dessinées non publiées ? Les dessinateurs les conservent. Et un jour, pour le PULP Festival, un homme leur demande de les exhumer, pour les présenter. L’occasion de revenir sur des pépites bannies.

Dans une salle obscure de la Ferme Du Buisson, des fantômes de BD apparaissent sur un long ruban blanc. Au sol, les dessins se réfléchissent dans une petite mare et donnent l’impression de pénétrer dans une sorte de cimetière du 9e art.

Ces planches, des dessinateurs ont parfois sué sang et eau dessus… pour rien !

Elles n’ont pas été publiées parce qu’elles n’ont pas rencontré leur éditeur, parce que le projet du livre a été abandonné par l’auteur lui-même ou comme pour Yves Chaland, parce que leur créateur est mort ! Parmi toutes ces BD mort-nées, l’exposition du PULP Festival présente des planches d’une incroyable qualité, signéesTardi, Uderzo, Trondheim, Cestac, Boulet, Pratt…

Ce sont des histoires inachevées

Pour Gwen de Bonneval, commissaire de l’exposition, c’est l’occasion d’interroger le travail de création.

Une bande fantôme

Bande fantôme - Emmanuel Guibert/Pulp Festival
Bande fantôme - Emmanuel Guibert/Pulp Festival © E Guibert/Pulp Festival

> Cette planche je l'avais sous les yeux. Elle a le charme qu'ont les vieilles choses que l'on a faites il y a longtemps

Emmanuel Guibert est l'auteur, entre autres, de L'Enfance d'Alan et de La guerre d'Alan (2012, et 2000 à L'association) des histoires imaginées à partir des souvenirs de son ami américain, Alan Ingram Cope. Il a fait parvenir la planche ci-contre.

Dessinée il y a 15 ans, c'est la première version de l’histoire sur laquelle il travaille aujourd'hui, Martha et Alan . Le livre consacré cette fois-ci à l'amie d'enfance d'Alan sortira au mois d'octobre.

Il réutilise des éléments de ces dessins dans sa nouvelle version. En particulier l'arbre, un deodar, dans lequel Alan et Martha grimpaient. Écoutez Emmanuel Guibert :

►►► ALLER + LOIN I réécouter l'émission Dowtown sur L'Enfance d'Alan

Parmi les objets reçus pour la préparation de l'exposition :Saga , un scénario de Jacques Lob (décédé en 1990), jamais dessiné. Sur la chemise le contenant, le scénariste avait écrit les noms des dessinateurs auxquels il pensait : Jean-Marc Rochette, auteur du Transperceneige, ou George Pichard.

  Saga, scénario de Jacques Lob (décédé en 1990) jamais dessiné. Sur la chemise le contenant, il avait écrit les noms des dessin
Saga, scénario de Jacques Lob (décédé en 1990) jamais dessiné. Sur la chemise le contenant, il avait écrit les noms des dessin © AD/France Inter / Pulp Festival

Dans une deuxième salle, des bornes présentent 235 projets avec des interviews de 10 auteurs. Ils commentent les pages des BD, expliquent pourquoi ils les ont abandonnées, etévaluent l'apport de ce travail inachevé pour la suite de leur œuvre.

►►►Plus d’informations sur les Bandes Fantômes au Pulp festival ce week-end

Et aussi :

Pulp Festival
Pulp Festival © Pulp
  • Après une première édition réussie, le PULP Festival creuse son sillon : mettre la BD à l’honneur en repoussant ses frontières avec les autres arts.
  • Cette année, on recommande une installation dérangeante, interprétation de la nouvelle d’Edgar Allan Poe La chute de la maison Usher , par loo Hui Phang et Ludovic Debeurme.
  • Un spectacle : J’ai horreur du printemps, une création autour de l’univers de la BD, Le petit cirque de Fred.
  • L’exposition de l'impressionnante fresque de Joe Sacco consacrée au premier jour de la bataille de la Somme. Pendant la première guerre mondiale, ce 1er juillet 1916 détient le triste record de la journée la plus meurtrière pour les Anglais, avec 58 000 victimes dont près de 20 000 morts. Version grandeur nature de son livre, La Grande Guerre, paru chez Futuropolis, pour ceux qui ne l’auraient pas vue dans la station de métro Montparnasse (photo ci-dessous).

  • Mais aussi, les deux très drôles expositions (La visite des lycéens etLe petite théâtre de l’ébriété ) de Florent Rupert et Jérôme Mulot, en ce moment à l’affiche avec leur dernière BDFamille royale.
  • et la résurrection de l’émission TV de BD culte, Tac au tac , sorte de cadavre exquis dessiné, avec Marion Montaigne, Cyril Pédrosa…

►►► Tout le programme sur le site du festival

La grande guerre - Le premier jour de la bataille de la Somme
La grande guerre - Le premier jour de la bataille de la Somme © futuropolis / Joe Sacco
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.