Voici une sélection de fin d'année

Voici une sélection de fin d'année : quelques livres pour petits et grands. Du fantastique, des contes avec des illustrations sublimes, de l'humour pour prendre de la distance avec le quotidien. Des évidences ou des trouvailles, nos choix pour vous, comme si nous étions le Père Noël.

Un incontournable : un cousin de Strom, Le démon aux mille visages

strom
strom © Nathan

Le Démon aux mille visages vient compléter la trilogie à succès Strom, et on peut lire cette histoire fantastique même si on ne connaît pas le monde de Strom.

L'histoire : Un homme trouve dans sa cave un message et cela va changer le cours de sa vie. Ce message ce sont les confessions de Calixte Beauchamp, spécialiste du cerveau humain. Très vite il va se voir doter de pouvoirs plus puissants que le commun des mortels et pouvoir visiter certains mystères de la mort. D'histoires en histoires, Calixte guide le lecteur dans un monde ésotérique.

Les auteurs ne se privent pas d'humour allant jusqu'au jeu de mot comme "l'engeôlée enjôleuse" ou "l'auberge du rhum antique". Ils ont l'air de bien s'amuser avec les mythes ésotériques ou les histoires magiques puisant dans des corpus de légendes variés.

Ça ce sont des réflexions d'adultes avertis que les jeunes lecteurs ne se feront peut-être pas... Peu importe car les auteurs les tiendront en haleine en suivant cet homme doté d'une vision de plus en plus perçante, parti à la recherche de manuscrits de grands auteurs et qui semble nous dire que le diable anime la curiosité. Chercher des secrets est un vilain défaut, mais tellement excitant.

C'est donc la face cachée du Strom que proposent ici Emmanuelle et Benoît de Saint-Chamas. Elle est professeur à Science-Politique, et lui, chargé des relations internationales du Louvre. Pour ceux qui veulent rattraper leur retard, voici en deux mot la trilogie Strom : Depuis les sous-sols du Louvre, une société mystérieuse œuvre en secret pour protéger l'humanité, La confrérie des chevaliers de l'insolite. Les jumeaux, Raphaëlle et Raphaël sont recrutés par cette confrérie. Ils vont voyager dans le passé, et vivre une prophétie inédite de Nostradamus.

Pour les plus jeunes, les conseils de Colombe Schneck et

Fabrication maison, Sylvain Alzial de la Documentation de Radio France, se fait remarquer avec 2 titres qui ont marqué l'année 2013 :

Sylvain Alzial n'ose pas le dire, il est trop modeste, mais ce contributeur assidu sur ce site, est aussi un auteur remarqué cette année. On vous recommande donc de lireL'oiseau à deux becs , et La cage du Perroquet.

L'Oiseau à deux becs, d'Olivier Philipponneau (illustrations) et de Sylvain Alzial (texte), édité chez MeMo. Pour les tous petits (3 ans), L'oiseau à deux becs est issu d'un conte indien très ancien. La question est des deux becs lequel des deux mangera l'autre ? Sylvain Alzial excelle dans le récit, met sa propre touche sur la morale de l'histoire, et Olivier Philipponeau fait exploser le dessin.

oiseau deux becs
oiseau deux becs © Memo

Le Monde, 28 novembre 2013, extrait :

La grande qualité de l'album tient à sa façon de garder intact l'esprit du conte original, dont l'ambition est politique (il se serait agi notamment de former les jeunes princes au gouvernement), tout en lui permettant de s'épanouir pleinement auprès des plus jeunes lecteurs d'aujourd'hui. Il y a une épure sans allégement, une réduction sans perte qui tient beaucoup au rythme de l'illustration. Olivier Philipponneau (dont on connaissait déjà Perdu !, d'après Le Petit Poucet, paru en 2011 chez MeMo) et Sylvain Alzial, par ailleurs documentaliste et producteur à Radio France, nous livrent là une petite merveille d'intelligence et de délicatesse.

La cage du perroquet " deSylvain Alzial , illustré par Christophe Merlin aux éditions Thierry Magnier (> > Retrouvez la chronique de Colombe Schneck)

Des femmes, des diplomates et un open space dans la sélection BD d'Anne Douhaire

ainsi soit benoite groult
ainsi soit benoite groult © Radio France

Notre coup de cœur : Ainsi soit Benoîte Groult (Grasset)

Ça n’avait pas très bien commencé entre elles. Quand Catel, dessinatrice de BD, a proposé à Benoit Groult d’écrire sa biographie, la féministe n’était pas enthousiaste. Elle a même trouvé que c’était une drôle d’idée. Benoit Groult juge que le 9ème art, mineur, n’est pas de la littérature.

Les deux femmes s’étaient rencontrées à l’occasion d’un reportage pour Libération, et bien entendues. Catel a voulu prolonger l’aventure. L’auteur deKiki de Montmartre et d’un ouvrage sur Olympe de Gouges sait dessiner les femmes de caractère. Là, elle a l’avantage d’avoir les réactions de son héroïne encore vivante, qu’elle insère dans son récit. On apprend beaucoup sur cette personnalité d’exception et sur le long chemin des femmes au XXe siècle vers l’émancipation.

Benoîte Groult a eu une vie très riche. On suit avec intérêt le parcours de la jeune fille un peu coincée à la défenseure de la cause des femmes (Le titre est emprunté à son livre de 1975, Ainsi soient-elles ), en passant par son mariage avec le très macho Georges de Caunes. Catel a ajouté ses croquis des maisons de Benoîte, et prend d’agréables libertés avec la chronologie, son récit n’en est que plus vivant.

> Catel est venue présenter son livre dans l'émission Jour de Fred le 4 décembre, retrouvez cette émission

> Retrouvez aussi la chronique de l'Attrape-livre que Colombe Schneck a consacré à Ainsi soit Benoîte Groult .

> Benoit Groult a raconté sur notre antenne la première fois qu'elle a voté. Retrouvez cette émission.

Et aussi quelques romans graphiques :

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.