En panne d'inspiration pour des cadeaux BD ou des beaux livres ? Comme l’année passée, voici des propositions à partir d'une sélection de BD que nous vous avons présentées depuis cet été :

►►► d'autres livres dans la sélection BD de l'émission Pop fiction d'Ali Rebeihi

►►► ET AUSSI I Quelques beaux livres dessinés

Le coup de cœur :Les Équinoxes

Cyril Pedrosa - Les équinoxes
Cyril Pedrosa - Les équinoxes © Dupuis / Cyril Pedrosa

Fable poétique de Cyril Pedrosa sur l’écoulement du temps. Une jeune fille dont les parents divorcent est aimantée par un tableau dans un musée, un grand-père et son colocataire étudiant militent contre un projet d’aéroport, deux frères se retrouvent après la mort de leurs parents, un père prend conscience qu’il vieillit… Les personnages des Équinoxes se suivent, se croisent sur des fonds colorés qui changent selon les saisons. Entre les scènes, un fond de musique, des Smiths à John Coltrane… Poétique, sensible, teinté de nostalgie, le dernier ouvrage de Cyril Pedrosa (l’auteur de Portugal , prix des libraires de bandes dessinée et prix Fnac 2012) livre une fable poétique sur l’écoulement du temps.

►►► Cyril Pedrosa dans L'Humeur vagabonde

►►► Nos interviews vidéos

California dreamin’, la musique au féminin de Pénélope Bagieu

California dreamin
California dreamin © Gallimard BD / Pénélope Bagieu

California Dreamin’ , c’est le titre d'un tube du groupe The Mamas & The Papas. Mais c’est aussi celui d’un roman graphique signé Pénélope Bagieu.Dans l’Amérique des années 1960, le rock, comme la pop, est une affaire d’hommes. L’un des nombreux mérites du livre de Pénélope Bagieu est de nous rappeler quel’âme de The Mamas & the Papas, s’appelait Ellen Cohen, dite Mama Cass. Un génie vocal et musical qui a toujours cru en son destin. Dans l'une des scènes du livre, Mama Cass regarde les Beatles à la télé en buvant une bière. Et Pénélope Bagieu lui fait dire : "Ouais. Mais avec ma voix, ils vont peut-être moins la ramener, les rosbifs ! "…

►►► California Dreamin dans lePop and co de Rebecca Manzoni

►►► Pénélope Bagieu, invitée d'Augustin Trapenard dans Boomerang

►►► Feuilletez quelques pages

California Dreamin’ de Penélope Bagieu chez Gallimard BD

Corto maltese is back

Sous le soleil de minuit
Sous le soleil de minuit © Casterman / Juan Diaz Canales - Ruben Pellejero

Casquette de marin vissée sur la tête, une boucle d’oreille, un léger sourire, pas de doute, l’aventurier Corto Maltese est de retour. Le héros d’Hugo Pratt revient vingt ans après la mort du dessinateur pour un 13e opus placé sous le signe du froid dans Sous le soleil de minuit.

Ce sont deux Espagnols qui ont repris le flambeau : Juan Diaz Canales (Blacksad ,__ un polar en milieu animal) au scénario nerveux et plein de rebondissements, et Ruben Pellejero au dessin très fidèle à l’original.

►►► Corto Maltese repart à l'aventure

►►► Les deux auteurs dans l'émission Le Nouveau Rendez-vous de Laurent Goumarre

Corto Maltese sous le soleil de Minuit de Juan Diaz Canales et Ruben Pellejero chez Casterman

Zai, zai, zai za i road movie drôle et décalé de Fabcaro

Zaï Zaï Zaï Zaï, de Fabcaro
Zaï Zaï Zaï Zaï, de Fabcaro ©

Un oubli anecdotique à la caisse d’un supermarché qui se transforme en chasse à l’homme. Drôle, absurde, le road movie que déroule Fabcaro avec un dessin épuré en trichromie, est un vrai bijou. Il éreinte notre société de consommation et les médias avec humour et talent. Un livre récompensé à juste titre au festival Quai des bulles à Saint-Malo. Et le livre a reçu le Grand Prix de la critique de l'ACBD 2016 (associations et critiques et de journalistes de BD)

►►►Zaï, zaï, zaï, zaï, coup de coeur de Laetitia Gayet

►►►Pénélope Bagieu l'a également présenté comme son coup de coeur dans Boomerang__

__

Zai, zai, zai za i de Fabcaro est édité chez Six pieds sous terre

Le piano oriental, pont entre deux cultures, de Zina Abirached

Le Piano oriental de Zeina Abirached
Le Piano oriental de Zeina Abirached © Casterman / Zeina Abirached

Creuser et interroger le sillon de la double culture jusqu’au bout. Dans Le Piano Oriental , Zeina Abirached dessine une autobiographie à partir du récit de son grand-père libanais inventeur, dans les années 1950, d’un piano capable de jouer de la musique à l’occidentale (demi-ton par demi-ton) et à l’orientale (quart de ton par quart de ton)….

(Dans la sélection du Festival de BD d'Angoulême)

►►► Le piano oriental un pont entre deux langues

►►► Dans La Librairie francophone d'Emmanuel Khérad, présentation par Laura Sanchez,libraire à Genève.

Le piano oriental, de Zina Abirached, Casterman

Cher pays de notre enfance , l’enquête dessinée signée Collombat et Davodeau

Couverture de Cher Pays de notre enfance
Couverture de Cher Pays de notre enfance © Futuropolis / Benoît Collombat - Étienne Davodeau

Dans le passionnantCher pays de notre enfance,Benoît Collombat et Étienne Davodeau plongent dans la face noire de la République. Le grand reporter et le dessinateur livrent leur enquête en bande dessinée sur la mort du juge Renaud (magistrat lyonnais retrouvé mort en 1975), et sur l’affaire Robert Boulin (ministre du Travail, retrouvé noyé dans un étang près de la forêt de Rambouillet, le 30 octobre 1979).

(Dans la sélection officielle du Festival de BD d'Angoulême 2016)

►►► Benoît Collombat : "La force du dessin est inégalable"

►►► Benoit Collombat, invité de l'émissionSi tu écoutes, j'annule tout , le 15 décembre

Cher pays de notre enfance d 'Étienne Davodeau et Benoît Collombat est édité par Futuropolis

Terminus , suite et fin du Transperceneige

Le transperceneige - Terminus
Le transperceneige - Terminus © Casterman / Jean-Marc Rochette et Olivier Bocquet

La fable apocalyptique de Lob et Rochette a vu cette année arriver une suite dans la veine des tomes précédents : Terminus. Un récit noir d’une humanité lancée à toute vitesse vers sa fin. Résolument écologiste et féministe, l’histoire est signée Olivier Bocquet au scénario et Jean-Marc Rochette au dessin. Ce nouvel et dernier opus de la saga démarrée dans les années 70, est l’un des plus forts de ces dernières années.

►►► Nos pages consacrées à Terminus

Terminus de Jean-Marc Rochette et Olivier Bocquet est publié chez Casterman

►►► ET AUSSI I Quelques beaux livres dessinés

Les précédentes sélections

Et toujours :

Parmi les BD marquantes de l'année :

L'arabe du futur

Couverture de L'Arabe du futur 2
Couverture de L'Arabe du futur 2 © Allary Éditions / Riad Sattouf

Le dessinateur poursuit dans cette bande dessinée le récit de son enfance entre Syrie et Bretagne et s’arrête sur son année scolaire éprouvante dans un village près de Homs.

Après la Libye, la Syrie. Dans le premier tome de L’Arabe du futur,__ vendu à 250000 exemplaires, couronné par un Fauve d’or à Angoulême et traduit en 14 langues, Riad Sattouf avait planté en BD le décor de ses premières années : la Libye de Kadhafi, où ce fils d’un Syrien et d’une Bretonne avait vécu à l'âge de 5 ans pour y suivre son père, universitaire et fervent militant du panarabisme. Dans ce nouvel opus, le créateur de Pascal Brutal poursuit le récit de son enfance.

(Dans la sélection officielle du Festival d'Angoulême 2016)

►►► L'Arabe du futur

Catharsis

Couverture de Catharsis
Couverture de Catharsis © Futuropolis / Luz

Comment survivre alors que vos amis dessinateurs (Cabu, Charb, Honoré, Tignous, Wolinski) sont morts avec d’autres (Elsa Cayat, Bernard Maris, Franck Brinsolaro, Moustapha Ourad, Michel Renaud, Fréderik Boisseau) dans un attentat sanglant ? Et que vous ne devez la vie qu’à l'amour de votre compagne, qui vous a fait rester au lit au moment où les terroristes frappaient ? C’est ce que Luz de Charlie Hebdo raconte dans son livre.

(Dans la sélection du Festival de BD d'Angoulême 2016)

►►► Luz Partir pour mettre à plat le puzzle psychologique

►►► La Catharsis de Luz contre la folie

(Photo page d'accueil : © Hulton-Deutsch Collection/CORBIS)

►►► Retrouvez la sélection BD de l'été 2016 de France Inter avec Séquencity

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.