Bientôt sur les écrans, "Camping 3" et son inénarrable Patrick Chirac, vu à la plage en train de lire "Belle du seigneur". Et quoi d'autre ? Enquête exclusive.

Camping 3 - Patrick Chirac
Camping 3 - Patrick Chirac © Copyright Alain Guizard

A bord de sa légendaire Renault 21, voilà le célèbre kéké des Flots Bleus parti rejoindre la côte Atlantique pour un troisième épisode de Camping. Camping 3 n'est pas le genre "film France Inter", c'est un fait. Nos spécialistes de cinéma s'offusqueront peut-être, du bout de leur science des salles obscures que nous nous penchions pourtant sérieusement sur le cas du héros de Camping, Patrick Chirac. A l'affiche il tient en mains un livre, Belle du Seigneur, selon le titre. Un livre ! Cela méritait explication.  Anthony Richard a réalisé l'entretien imaginaire mais érudit avec Patrick Chirac.

Dans sa grande naïveté, Patrick Chirac a quelque chose de touchant quand il aborde le sujet culturel. On le sait sensible à la musique et notamment la variété française des années 70 et 80. Mais qu’en est-il du livre ? En toute franchise, il revendique son peu d’attrait pour la littérature et sa méconnaissance totale de Marc Lévy. Quant aux jeux de l’esprit… ils sont tout justes bons à meubler ces parfois longs instants passés aux toilettes. En vérité, c’est un esthète, à sa manière certes, curieux d’apprendre et de partager des idées. Déroutant mais attachant.Jugez plutôt ses déclarations.

Belle du seigneur – Albert Cohen

J’ai pu paraître prétentieux sur la plage à exhiber ostensiblement  Belle du seigneur  alors que je suis beaucoup plus familier des revues de tuning automobile. Au départ, c’est Sylvie, mon ex-femme, qui m’a recommandé sa lecture. Elle a sans doute voulu me faire passer un message. Lequel, je ne sais toujours pas. Enfin, j’ai lu quelques pages, c’était fort, un véritable hymne à la femme !

Et puis, après notre séparation, j’ai considéré cette sommité du romantisme comme un appât. La simple vue du titre pouvait suffire à attirer l’attention de jeunes femmes en quête d’amour. C’était aussi une façon aussi de paraître intelligent. A force d’attendre ma belle, j’ai quand même eu le temps de lire ce tourbillon de passion amoureuse de 852 pages. Un peu groggy à la fin, sans doute à cause d’un coup de soleil.

Chirac, une vie – Franz-Olivier Giesbert

Chirac, une vie
Chirac, une vie / Flammarion

Ce fut un choc. Je cherchais le guide pratique du chômeur dans les rayonnages d’une librairie quand sur la tranche d’un livre je vois Chirac, une vie . Le récit de mon existence mériterait effectivement une biographie mais là, il s’agit bien de celle de mon homonyme patronymique, celui à cause duquel je subis des sarcasmes à longueur d’année. Rappelez-vous : quand je bossais chez Amora, les collègues m’appelaient Bernadette ! C’est tout de même pas de ma faute si un monsieur a voulu porter haut le nom des Chirac en devenant président de la République !!!

Franz-Olivier Giesbert – un grand amateur de camping ! – qui connaît bien Jacques pour l’avoir régulièrement côtoyé pendant 40 ans, dévoile ici toutes les ambiguïtés du personnage. Il souligne également la nature d’un homme jouisseur aimant les petites gens, toujours une bonne blague à la bouche pour accompagner sa Corona. Le genre à venir trinquer pour l’apéro et engloutir une saucisse sèche en en amuse-gueule. Il aurait pu être mon copain mais il a préféré la politique. Tant pis pour lui !

L’art d’aimer - Ovide

L'art d'aimer
L'art d'aimer / Folio Classique

Déjà une chose : j’aime ce ton direct de love coach qui t’enseigne l’art de la séduction avec ce postulat « La première des certitudes, c’est que toutes sont à prendre ; tu le peux, mais tends bien tes filets ». Ovide, expert en drague, nous livre quelques bons plans pour pécho : de l’arme fatale du regard « De vos yeux aux siens, lui avouer votre désir » au sentimentalisme le plus exacerbé « Utilisez les larmes : avec elles on ébranle des pierres ». Une base indispensable.

Mais je ne pouvais pas passer à côté du maître Casanova et son fabuleux lot d’aventures épiques et galantes, agissant tel un aimant par la seule force de son charisme et de son pouvoir de persuasion. Bien entendu, entre les courtisans et les jaloux, il a suscité autant d’admiration que de mépris. On ne peut pas plaire à tout le monde ! C’est d’ailleurs ce que je me dis à chaque fois que je me prends un râteau.

Petit traité savant du pastis – Marie-Claude Delahaye

Petit traité du pastis
Petit traité du pastis / Equinoxe

Evidement l’un ne va pas sans l’autre. Je parle bien entendu du camping et de l’apéro. Chez nous, aux Flots Bleus, l’apéro c’est le pastis. Et quel est le meilleur sujet de conversation autour d’un petit jaune ? Lui-même, pardi ! Il est donc indispensable d’avoir une solide culture sur ce nectar anisé et partager ses connaissances qu’elles soient d’ordre anecdotique, scientifique ou historique. Ainsi à travers ce délicieux ouvrage richement illustré, j’ai de quoi abreuver mes interlocuteurs sur tout ce qui touche au pastis, de l’absinthe à la figure de Paul Ricard en passant par le marketing et le sport. Avec une petite touche poétique pour exciter les papilles : « c’est le parfum de l’été quand les senteurs fleuries viennent se mêler à la brise marine. »

L’esprit du camping – France et Elisabeth Poulain

L'esprit du camping
L'esprit du camping / Cheminements

L’esprit Camping pourrait se résumer par cette phrase de mon ami Jacky Pic quand on lui demande pourquoi il n’achète pas une maison dans les environs puisqu’il vient aux Flots Bleus depuis plus de trente ans : « Là, c’est différent car si on veut, on peut aller ailleurs. C’est ça le camping !! ». France et Elisabeth Poulain se sont glissées dans l’univers des toiles de tente et de la caravane pour en détailler les différentes pratiques, ses valeurs et tout le matériel associé. Une véritable bible. Les bons tuyaux se poursuivent sur le blog de France Poulain qui nous renseigne entre autre sur le type d’humour qui y est pratiqué, là où « la vie en plein air favorise les farces comme les batailles d’eau entre enfants, les fausses araignées dans les sacs de couchage ou les histoires drôles à l’heure de l’apéritif ».

Méditations poétiques - Lamartine

Méditations poétiques
Méditations poétiques / Le livre de poche

Mon côté romantique ne se limite pas seulement à mes goûts musicaux. Certes, j’ai beaucoup d’admiration pour Claude Barzotti et Demis Roussos mais j’apprécie également la poésie d’Aragon et ces quelques vers introductifs aux yeux d’Elsa :

Tes yeux sont si profonds qu'en me penchant pour boire

J'ai vu tous les soleils y venir se mirer

Quelle femme pourrait résister à de tels mots ? Autre époque, autre style, Lamartine fait jaillir des complaintes mélancoliques dans ses Méditations poétiques là où la nature fait corps avec l’amour perdu. Tout me bouleverse. Et je ne peux plus regarder un lac sans penser à la détresse d’un cœur brisé, ni un vallon sans ressentir les tourments d’une âme perdue dans les splendeurs d’un paysage. Même l’eau versée dans le pastis me renvoie à des souvenirs à la fois tendres et cruels. Mais seulement après le troisième verre.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.