Sur France Inter, nous vous avions déjà parlé de quelques-uns des livres en compétition au Festival de BD d'Angoulême qui démarre jeudi. Little tulip, Building stories, Autel California … Nous vous en présentons d’autres qui ont particulièrement retenu notre attention.

magistral Little tulip

Little tulip
Little tulip © Le Lombard

Un polar en BD. Le FrançaisFrançois Boucq et l’Américain Jérôme Charyn nous invitent à suivre l’histoire de Paul, tatoueur et auteur de portraits-robots pour la police. Il est sur la piste de Bad Santa, un serial killer qui viole et égorge ses victimes.

On suit son épopée, violente mais poétique, de son enfance dans un goulag d’Ukraine après-guerre jusqu'à New York dans les années 70. Lorsque François Boucq et Jérôme Charyn se sont retrouvés pour la réédition d'un livre, écrit en commun il y a 25 ans (La femme du magicien, Bouche du diable ), ils ont eu envie d’écrire à nouveau ensemble. Le dessinateur raconte que le projet proposé par l’écrivain américain tournait autour de Charlemagne. Mais à l'époque, lui-même était en train de lire le travail deDanzig Baldaev, un ancien gardien de goulag qui a mené une véritable étude de la culture carcérale, en particulier sur la culture du tatouage . Il en a consigné des centaines, avec leur signification. On est séduit ici par l’incroyable qualité du dessin, et par la capacité de ce duo à nous emmener dans l'univers inconnu du goulag avec ses codes, puis à nous transporter dansl’Amérique des années 70.

Little tulip de Francois Boucq et Jérôme Charyn, paru aux éditions Le lombard

Monumental chef d’Oeuvre Building stories

Building Stories
Building Stories © Delcourt

Le chef-d’œuvre édité aux Etats-Unis par Pantheon, il y a 2 ans est arrivé cet automne en France. 14 fascicules pour raconter des vies à travers l’histoire d’un immeuble à Oak park à Chicago. Vieux de 105 ans, le building a abrité 886 hurlements, 68 418 orgasmes, 22 grossesses, 5 crises spirituelles, 32 655 497 fuites d’eau et 29 mariages, 2 décès…

Des vies racontées avec des codes différents des codes habituels de la BD avec des cases de tailles variées. Par petites touches, Chris Ware dessine notre humanité du début du XXIe siècle jusque dans ses pensées les plus intimes.

Building stories de Chris Ware est paru chez Delcourt

►►► Ce que nous vous avons déjà présenté :

Et aussi : ### Fan de... Autel California

Autel California - Nine Antico
Autel California - Nine Antico © Radio France

S’inspirant des confessions d’une fan de rock des années 60,Pamela des Barres, auteuredes confessions d'une groupie (Le Serpent à plumes, 2006), Nine Antico livre une plongée érudite dans le milieu de la musique.

Dans ce premier tome, on suit les péripéties nocturnes et festives de Bouclette, adolescente qui idolâtreLes Beatles et Elvis Presley, et va de fil en aiguille rencontrer puis côtoyer les stars qu'elle adule pour devenir l'une des fans les plus connues.De jeune fille naïve, elle va se transformer en connaisseuse du milieu. L’histoire servie par des dessins très maitrisés en noir et blanc nous fait croiser Phil Spector, Keith Richards, Mick Jagger ou encore Jim Morrison en demi-dieux. Avec, en fond sonore, Treat me Nice la chanson d'Elvis Presley comme un refrain.

Autel California de Nine Antico est paru à L'association.

Très drole Vous êtes tous jaloux de mon jetpack de Tom Gauld

Vous êtes tous jaloux de mon jetpack - Tom Gauld
Vous êtes tous jaloux de mon jetpack - Tom Gauld © Radio France

Rien que pour le titre ! Tous les dimanches, Tom Gauld livre son strip pour le quotidien anglais TheGuardian . L’auteur de « Goliath » paru en 2013 livre ici son regard drôle et décalé. Il manie l’absurde, et les références littéraires avec habilité.

Exemples : le cerveau de l’écrivain découpé en type de réponses possibles ; des cochons qui vont se renseigner à la bibliothèque sur le sens des mots « jambon », « bacon » et « saucisse » qu'ils ont surpris dans la bouche de leur éleveur ; Jésus qui prévient son père de ne pas prendre comme attaque personnelle son dernier livre « Pour en finir avec Dieu »... Sans oublier le fameux robot-chuuuteurs pour les bibliothèques.Le tout avec un dessin faussement enfantin et sur un ton délicieux.

Vous êtes tous jaloux de mon jetpack de Tom Gauld éditions 2024

MystérieuxQue la bête fleurisse de Donatien Mary

Que la bête fleurisse de Donatien Mary
Que la bête fleurisse de Donatien Mary © Cornelius

Une histoire de chasse à la baleine qui tourne mal. Donatien Maury raconte avec élégance en noir, blanc et gris, une mystérieuse chasse au cétacé. Ce récit muet se présente sous la forme du journal de bord du Capitaine. L’équipage masculin de son bateau s’ennuie. Mais dès que l’animal paraît, des dents de baleine gravées sont déposées devant sa porte, et les marins s’entichent d’un étrange harponneur au visage impassible. On est emporté à bord de ce navire qui nous rappelle Jules Verne, Melville, et Gus Bofa (illustrateur de l’entre deux guerres).

Donatien Mary a gravé des dessins sur des plaques de cuivre, ce qui leur donne une jolie profondeur et souligne le côté fantastique du récit.

Que la bête fleurisse de Donatien Mary est paru aux éditions Cornelius

Aller + loin :

►►► Charlie Hebdo ne sera pas grand prix du Festival d'Angoulême

►►► Angoulême 2015, des auteurs en lutte

►►► Angoulême 2015, comme si vous y étiez

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.