Ici on lit et on lira.

L'été peut rester caché derrière les nuages et les rideaux de pluie, les vacances viendront. Vacances, donc lecture ? Qu'importe le support, on vous promet du rire, du sexe, de la mort, du fric, et des étincelles pour cet été à lire.Avec Anne Douhaire, le pôle web de France Inter, la bibliothèque de Radio France, on vous en promet de tous les genres et de tous les formats, avec des dessins dedans.

Dans ce blog, nous vous dirons avec quoi nous partirions en vacances (si on n'était pas obligé de lire toute la rentrée littéraire de septembre). Si nous partions donc en vacances pour coincer la bulle vraiment, nous mettrions dans nos sacs de plage et sacs de couchage des mots globe-trotters, des épinards crus, le souvenir de Somerset Maugham, un polar sur le Tour de France (qui n'est vraiment pas une course de vélos), des grands classiques, ou bien des américains géants comme Tom Wolfe...

En exergue, juste pour rire, il me plaît de vous faire lire quelques extraits d'un projet de loi portant défense d'apprendre à lire aux femmes . Un brillant révolutionnaire, Sylvain Maréchal, n'eut d'autre projet en son temps que de proposer l'interdiction d'apprendre à lire aux femmes. On trouve ce texte dans la collection des Mille et Une Nuits, chez Fayard.

En réaction, nous faisons ici le projet de loi qui portera défense à toute personne de faire plus de trois choses sérieuses par jour. Mais lisons, la vraie vie est là.

Christine Siméone

Pour lire quelques pages, cliquez sur l'image

Interdiction de lire
Interdiction de lire © Fayard

[

<img src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2013/05/eee90ec1-bcb0-11e2-9f7b-782bcb6744eb/640_9782234071667-g.jpg" alt="Comment j'ai appris à lire" width="250" height="397" />
Comment j'ai appris à lire © radio-france
]()

« Apprendre à lire a été, pour moi, une des choses les plus faciles et les plus diffi ciles. Cela s’est passé très vite, en quelques semaines ; mais aussi très lentement, sur plusieurs décennies. Déchiffrer une suite de lettres, la traduire en sons fut un jeu, comprendre à quoi cela servait fut une traversée souvent âpre, et, jusqu’à l’écriture de ce livre, profondément énigmatique. »

Comment apprend-on à lire ? Comment notre désir de lecture peut-il être entravé ? Comment l’écriture peutelle rendre meilleur lecteur ? Cheminant à travers ses souvenirs, Agnès Desarthe mène une enquête passionnante, puisant au coeur d’un secret : celui de n’avoir pas aimé lire pendant longtemps.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.