John Tanner
John Tanner © Radio France

Voici l'histoire d'un homme devenu autre, changeant de culture et donc de vision du monde grâce à la réédition d’un témoignage exceptionnel : fils d’un colon européen installé dans l’Ohio (Kentucky) à la fin du 18ème siècle, John Tanner (1780-1846), est capturé à l’âge de 9 ans par des Shawnees (indiens d’Amérique du Nord).

Adopté par Netnokwa, une indienne Ottawa, le jeune garçon est progressivement intégré dans une autre communauté, celle des Ojibwas et va partager la vie rude et traditionnelle des Indiens durant une trentaine d’années.

Scènes de chasse aux castors, aux ours et aux bisons sous le regard du Grand Esprit et sur celui, plus douteux des trafiquants d’alcool et de fourrure… Le récit magnifique de cet « Indien blanc », au cœur de la région des Grands Lacs puis autour du lac Winnipeg, s’inscrit dans une période charnière de l’histoire des États-Unis (fin 18ème - fin 19ème siècle), marquant le crépuscule des tribus indiennes d’Amérique du Nord et celle de la montée en puissance des colons.

La ligne noire des bisons, John Tanner, Ed. Le Passager Clandestin (2012) Collection « Les Transparents ».

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.