Attention ! Leur choix, parfois drôle, souvent surprenant, toujours intéressant, est susceptible de provoquer des envies subites de lecture ! Et si vous êtes en panne d'idée cadeau pour Noël (pour vos proches... ou vous-même !), voici quelques pistes ;)

Quelques idées de livres qui ont passionné nos invités pour aider à passer l'hiver…
Quelques idées de livres qui ont passionné nos invités pour aider à passer l'hiver… © Getty / Jean Magnusson

Au micro d'Antoine de Caunes et Charline Roux dans Popopop, chaque invité(e) dévoile son livre culte. Découvrez les choix littéraires de Riad Sattouf, Alexandre Astier, Gilles Lellouche, Orelsan, Terry Gilliam, Bruce Springsteen, Muriel Robin…

Le livre culte de Riad Sattouf : "Mes vols" de Jean Mermoz (1937)

Ce livre est une compilation des discours et des écrits du pilote de l'aéropostale Jean Mermoz. Il a été publié après sa mort par ses amis chez l'éditeur Flammarion en 1937. 

Riad Sattouf esquisse en quelques mots l'auteur et son roman : "C'était un pilote de légende, un des premiers pilotes de ligne. Savez-vous pourquoi les pilotes d'Air France ont une cravate noire ? C'est pour porter le deuil (encore aujourd'hui) de Mermoz qui est mort dans l'Atlantique sud. 

Ce livre est un recueil de textes pas très bien écrits (il était meilleur pilote qu'écrivain), où il raconte vraiment les conditions incroyables dans lesquelles ils volaient : là par exemple c'est un extrait où ils sotnt dans une cabine qui ressemble grosso modo à une 4L, sans instrument, en pleine nuit, dans une tempête, en plein milieu de l'Atlantique. Il ne voit rien à part le fait qu'il est à peu près droit." 

🎧 Ecoutez Riad Sattouf nous lire un extrait (avec une voix d'époque, s'il vous plaît) :

27 sec

Riad Sattouf lit un extrait de "Mes vols" de Jean Mermoz

Le livre culte d'Alexandre Astier : "Pour en finir une bonne fois pour toutes avec la culture" de Woody Allen (1975) 

Le livre raconte les mésaventures de Nat Ackerman, pépouse chez lui à lire les news, quand soudain surgit un personnage un peu effrayant : la Mort. Et elle n'est pas très contente, elle s'est coincée un talon dans la gouttière.

Alexandre Astier raconte : "C'est un livre que j'ai découvert dans les toilettes du camping de la Bergerie dans les Cévennes, près d'Alès. Il y avait là une étagère avec des livres oubliés par les campeurs. Je me suis marré dans les toilettes du camping. Et j'ai gardé le livre".

Alexandre Astier nous en lit un extrait :

22 sec

Alexandre Astier lit un extrait de "Pour en finir une bonne fois pour toute avec la culture" de Woody Allen

Le livre culte d'Orelsan : "La Pierre et le Sabre" de Eiji Yoshikawa (1935)

Orelsan raconte son choix : "C'est un roman sur Miyamoto Musashi par Eiji Yoshikawa. Une sorte de Trois mousquetaires japonais.

Miyamoto Musashi, qui est un samouraï qui a vraiment existé, ne pense qu'à se perfectionner. Au début, ça passe par le combat. Et puis à un moment, il se retrouve à tailler des petites statuettes en bois en se disant "il faut que j'apprenne la beauté des choses". Il va marcher dans la foret et se plante un clou dans le pied, et il passe six mois à se dire "mais pourquoi, au moment où mon pied a percuté ce clou, il ne s'est pas arrêté ?" 

J'aime trop ce côté quête d'un art, réflexion sur soi-même.

Orelsan en lit quelques lignes :

15 sec

Orelsan lit un extrait de "La Pierre et le Sabre" de Eiji Yoshikawa

Le livre culte d'Alain Chabat : "Les Aventures d'Alice au pays des merveilles" de Lewis Carroll (1865)

Alain Chabat raconte : "Je l'ai lu plein de fois, j'adore ce bouquin. C'est une espèce de trip d'acide, ultra poétique et très drôle. Ça m'embarque tout de suite, en quelques lignes, je vois plein d'images... Chacun se fait ses images même s'il y a eu plein de films et de dessins animés qui ont déclinés Alice. Et puis Lewis Carroll est assez fascinant".

Le livre culte de Muriel Robin : "Le pouvoir du moment présent" d'Eckart Tolle, (1997)

Au cœur de cet enseignement se trouve la transformation de la conscience. En vivant dans l'instant présent nous transcendons notre ego et accédons à un état de grâce, de légèreté et de bien-être.

Muriel Robin raconte : "Ce livre m'a aidé, et j'aime bien l'idée d'aider les gens. Et c'est vrai que quand on a ce truc de revenir en arrière en permanence ou d'être dans l'anticipation... J'avais cette maladie d'un cerveau qui n'arrête jamais : ça mouline, ça mouline, ça mouline... pour rien en fait. Et le seul moyen de se reposer de ça, c'est de revenir dans le moment présent, là, maintenant. C'est rien d'autre que d'autres mots sur la méditation, mais malgré tout, c'est efficace.

Pour ceux qui ont une machine infernale dans la tête, prenez ce bouquin...

Elle nous en lit quelques lignes :

32 sec

Muriel Robin lit un extrait du "Pouvoir du moment présent" d'Eckart Tolle

Le livre culte de Gilles Lellouche : "Mon chien Stupide" de John Fante (1985)

Le chien Stupide est énorme, libidineux, il ressemble vaguement à un ours mal élevé. Il débarque  un soir dans la vie de Henri, un écrivain raté (comme souvent chez Fante) qui ne supporte plus sa famille. Le livre a été adapté au cinéma par Yvan Attal et sortira (a priori) en octobre 2019.

Gilles Lelouche explique son choix : "Je trouve qu'il y a une espèce de métaphore de toute la faiblesse humaine, l'hypocrisie, la bassesse humaine à l'intérieur de ce chien, qu je trouve magnifique. C'était mon rêve de faire ce film. Je suis un peu triste que ce soit Yvan Attal qui le fasse… même si je sais que ça va être un magnifique film, le connaissant ! John Fante a un humour extraordinairement cynique, corrosif et très contemporain. Il y a quelque chose qui me réjouit dans ce livre. 

On n'est même plus dans la littérature, on est dans du dialogue directement avec le lecteur, je trouve ça assez magique.

Il y a un impact, comme une puissance des mots, de l'idée, qui va très vite… au même titre qu'il y a un autre bouquin que j'adore qui s'appelle Aucune bête aussi féroce (d'Edward Buncker, 1972). Chaque phrase est une punchline, c'est assez incroyable.

Gilles Lellouche en lit quelques lignes :

21 sec

Gilles Lellouche lit un extrait de "Mon chien Stupide" de John Fante

Le livre culte de Terry Gilliam : "Catch 22" de Joseph Heller (1961)

Dans ce roman, une escadrille d'aviateurs basée sur une île italienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Parmi eux, le capitaine Yossarian tente de sauver sa vie en simulant la folie dans un monde qui a perdu la raison. Problème : l'article 22 du règlement intérieur de la base prévoit que « Quiconque veut se faire dispenser d'aller au feu n'est pas réellement fou »... Le livre de Joseph Heller a connu une grande popularité dans les années 1970, au moment de la guerre du Vietnam.

Son humour teinté d'absurde a clairement su parler à l'ancien membre des Monty Python :

C'est un super roman qui donne vraiment toute une idée de l'absurdité du monde.

Le livre culte de Bruce Springsteen : "L'Amour au temps du choléra" de Gabriel Garcia Márquez (1985)

Florentino Ariza est un jeune télégraphiste pauvre, poète et violoniste. Il tombe amoureux fou de Fermina Daza, la plus belle des écolières et lui jure un amour éternel. Elle accepte de l'épouser. Pendant trois ans, ils ne font que penser l'un à l'autre. Mais à un jour, après un éloignement temporaire, elle épouse Juvenal, un jeune et riche médecin.Le chanteur américain explique son coup de cœur littéraire :

C'est un livre qui résume à lui seul les relations humaines, les relations amoureuses. Chaque être humain devrait lire ce livre. 

Il ajoute : "Plus récemment j'ai lu Moby Dick m'enfin... Également, mes grands favoris c'est les Russes : Tolstoï, Tchekov... Ça, ce sont mes ouvrages favoris de tous les temps".

31 sec

Antoine de Caunes lit un extrait de "L'amour au temps du choléra"

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.