Jean-Marc Rochette, l'auteur du "Transperceneige", signe une superbe autobiographie dessinée. Où il raconte sa jeunesse d’avant la BD, et décrit sa passion de l’alpinisme.

Détail d'une planche de L'Ailefroide de Jean-Marc Rochette
Détail d'une planche de L'Ailefroide de Jean-Marc Rochette © Casterman

S’il n’avait pas été dessinateur de BD, Jean-Marc Rochette aurait été… guide de haute montagne ! Enfant, à Grenoble, le virus des hauteurs lui est venu grâce à sa mère qui le traînait dans les musées, mais aussi dans les sommets environnants. 

A l'adolescence, l’amitié avec un jeune alpiniste a fait le reste. Les deux jeunes garçons vont escalader d’abord des rochers proches de la ville, puis se former, grimper de plus en plus haut, prendre des risques, se régaler. Ensuite, dans l’idée de devenir guide, Jean-Marc Rochette va poursuivre l’aventure avec d’autres férus de "grimpe", avant d’opter finalement au début des années 1980 pour la bande dessinée. 

Dans un récit très incarné, l’auteur de BD réussit à évoquer toutes les facettes de ce sport de haute montagne : la satisfaction d’atteindre des sommets, les efforts surhumains, la fatigue, les risques pris, mais aussi le matériel, son coût, la bonne façon d’appréhender une voie. Il rend aussi hommage aux grands noms de l'alpinisme, et proclame son amour pour les sommets de l'Oisans et de la Meije.

C’est parfois technique mais toujours passionnant

"Ailefroide" se lit comme un roman d’aventures racontées tambour battant, où le risque et les accidents ne sont jamais loin.

Derrière ce parcours de jeune montagnard se dessine aussi une jeunesse dans les années 1960/1970. On assiste à la construction d'une personnalité. Celle d’un homme au caractère décidé, hérité de sa mère qui l’élève seule suite au décès de son père à la Guerre d’Algérie. Graphiquement, le passage par la peinture, a aéré le trait de Jean-Marc Rochette qui a gagné en clarté. L’envie de témoigner le plus justement possible d’un milieu qu’il connait par cœur suffit à rendre la magnifique beauté des paysages des Ecrins. 

Découvrez en avant-première quelques pages d’Ailefroide de Jean-Marc Rochette

Planche d'"Ailefroide" de Jean-Marc Rochette avec Olivier Bocquet
Planche d'"Ailefroide" de Jean-Marc Rochette avec Olivier Bocquet / Casterman
Planche d'"Ailefroide" de Jean-Marc Rochette avec Olivier Bocquet
Planche d'"Ailefroide" de Jean-Marc Rochette avec Olivier Bocquet © Corbis / Casterman
Planche d'"Ailefroide" de Jean-Marc Rochette avec Olivier Bocquet
Planche d'"Ailefroide" de Jean-Marc Rochette avec Olivier Bocquet / Casterman
Planche d'"Ailefroide" de Jean-Marc Rochette avec Olivier Bocquet
Planche d'"Ailefroide" de Jean-Marc Rochette avec Olivier Bocquet / Casterman
Planche d'"Ailefroide" de Jean-Marc Rochette avec Olivier Bocquet
Planche d'"Ailefroide" de Jean-Marc Rochette avec Olivier Bocquet / Casterman

Comment dessiner Ailefroide altitude 3954, la leçon de dessin de Jean-Marc Rochette

Lire l’itw de Jean-Marc Rochette 

Ailefroide, altitude 3954 de Jean-Marc Rochette avec Olivier Bocquet est publié chez Casterman

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.