Le dessinateur de 42 ans publie un recueil d’histoires groisillonnes en BD, qui croisent avec humour, légendes, histoires, tourisme, économie, et dressent avec tendresse le portrait humoristique de l’île et de ses habitants.

Détail de la couverture d'Insulaires de Prospéri Buri
Détail de la couverture d'Insulaires de Prospéri Buri © Warum

Quand les femmes de Groix accouchaient alors que leur mari était en mer, elles allaient cueillir des treumouchs ("pieds de cochons", autrement dit des pousse-pieds) dans les rochers du bord de l’eau. La vague, "la Korrigez" se chargeait d’emporter le berceau avec le bébé vers le large… Et quand elles s’ennuyaient, les Groisillonnes, bien que très pieuses, passaient pas mal de temps à dire du mal les unes des autres… Comme un peu partout en Bretagne, et ailleurs ! 

Dans Insulaires, on découvre aussi que, pour isoler leurs maisons du vent, les habitants de Groix mettaient sur leurs murs… des bouses de vaches. Et que, dans les années  1970, un certain « Roger Jikel » officiait sur France 3 Ouest dans une émission ringarde… 

Les histoires de Prosperi Buri, qui a passé toutes ses vacances sur l’île, comme sa mère avant lui, sont comme ça : son imagination nourrie de sa connaissance de Groix et de son histoire a tricoté des récits malicieux. 

Détail d'une planche d'Insulaires de Prosperi Buri
Détail d'une planche d'Insulaires de Prosperi Buri / Warum

Les Bretons croqués avec humour, loin du cliché d'un peuple sage et croyant

Et si on en apprend beaucoup sur les insulaires d’hier, le livre permet aussi de mieux connaître ceux d’aujourd'hui avec une jeunesse, qui comme dans n’importe quelle zone rurale, s’ennuie. Et que les prix immobiliers, devenus prohibitifs à cause du tourisme, empêchent les habitants d’origine de l’île d’y rester… 

Comme Prosperi Buri est graphiste dans une maison d’édition, il écrit ces histoires à ses heures perdues. La conception de l’album a pris plusieurs années. Son dessin en noir et blanc, au stylo bic ou à la plume, est, donc, très varié. 

Nul besoin d’être Breton pour apprécier ces Insulaires car sur cette île se joue en petit ce qui traverse les sociétés en grand. 

Comment dessiner "Les Insulaires"

La leçon de dessin de Prosperi Buri :

Commentaire de planches d'Insulaires par Prosperi Buri 

Les bouses de vaches comme isolants...

Ecoutez Prospéri Buri : 

Détail d'Insulaires de Prospéri Buri
Détail d'Insulaires de Prospéri Buri / Warum

Les femmes ne devaient pas être ravies de récupérer leurs maris ivres, mais soulagées qu’ils soient vivants..

Ecoutez Prosperi Buri : 

Planches d'Insulaires de Prosperi Buri
Planches d'Insulaires de Prosperi Buri © Maxppp / Warum

Insulaires, petites histoires de Groix de Prosperi Buri est paru chez Warum. Préface de René Petillon 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.