L’auteur des "Trois ombres", de "Portugal" et des "Equinoxes" publiera à la rentrée une magnifique fable politique pleine de souffle écrite avec Roxanne Moreil. Un récit médiéval teinté de féminisme, vivant et passionnant.

Détail de la couverture de L'Âge d'or de Roxanne Moreil et Cyril Pedrosa
Détail de la couverture de L'Âge d'or de Roxanne Moreil et Cyril Pedrosa © Collection Aire Libre - Dupuis

Il était une fois une princesse, Tilda, qui, à la mort de son père, fut dépossédée de son royaume. Condamnée à s’exiler sur l’île de Malefosse, elle s’enfuit. Blessée, elle est recueillie dans une communauté de femmes dirigée par Abigaelle. Dans ce lieu retiré du monde, elle va rencontrer Frida qui défend une énigmatique cause : "L’Âge d’or"… Dans son épopée, Tilda vit entourée de ses fidèles Bertil et Tankred qui se chargent de la défendre. Tilda est une belle personne : concernée par le sort d’autrui, elle ne veut pas alourdir les impôts qui pèsent sur son peuple… 

Le biais de l'aventure historique pour plaire et faire passer un message

Pour parler d’utopie politique aujourd’hui sans passer pour des ringards, Cyril Pedrosa et Roxanne Moreil ont tricoté à quatre mains, une fable médiévale doublée d’une intrigue au rythme soutenu : on suit Tilda de cavalcades en bagarres avant d’accéder à sa vision du monde. Une vision généreuse et ouverte au changement, que l’on peut résumer par « un autre monde est possible » et que symbolise "l’Âge d’or" : un manifeste qui épouse les valeurs de notre devise républicaine, Liberté, Egalité, Fraternité.

Le choix de nous transporter au Moyen-Age est judicieux : l’époque a vu fleurir un certain nombre d’utopies et de croyances nouvelles. Surtout, depuis Thierry la fronde jusqu’à Games of thrones, la période plait au plus grand nombre et se plie à tous les imaginaires. Tilda et tous les autres personnages de "L'Âge d'or" incarnent chacun une vision du monde et sont également soignés.

Graphiquement, c’est superbe : Cyril Pédrosa s’est inspiré de Brueghel, de tableaux, de tapisseries et de fresques médiévales, de films vus ou de livres lus (Rabelais, Thomas More…) mais il s’est aussi nourri de personnes de son entourage et de ses lieux favoris. Les décors particulièrement riches et foisonnants nous plongent instantanément dans un autre lieu et une autre époque. Les clins d’œil sont fréquents tels celui adressé au regretté Jean Rochefort. On suit avec un immense plaisir cette saga féministe et utopiste. 

Tilda - détail d'une planche de "L'Âge d'or" de Cyril Pedrosa et Roxanne Moreil
Tilda - détail d'une planche de "L'Âge d'or" de Cyril Pedrosa et Roxanne Moreil / Dupuis

La leçon de dessin de Cyril Pedrosa 

Comment dessiner L’Âge d’or  ? 

►►► Cet été, découvrez L’Âge d’or en avant-première sur le site de France Inter

L’Âge d’or de Cyril Pedrosa et Roxanne Moreil paraîtra le 7 septembre chez Dupuis dans la collection Aire Libre.

Aller + loin 

Détail d'une planche de "L'Âge d'or" de Roxanne Moreil et Cyril Pedrosa
Détail d'une planche de "L'Âge d'or" de Roxanne Moreil et Cyril Pedrosa / Dupuis
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.