Trois ans après "L’Eté diabolik", le duo Thierry Smolderen et Alexandre Clérisse revient pour une habile BD entre chronique des années 1980, jeu de rôle et polar dans un lycée de province.

Détail de la couverture d'"Une année sans Cthulhu" de Thierry Smolderen et Alexandre Clérisse
Détail de la couverture d'"Une année sans Cthulhu" de Thierry Smolderen et Alexandre Clérisse © Dargaud

A la fin des années 1920, l’écrivain américain Howard Phillips Lovecraft eut toutes les peines du monde à faire publier son Appel de Cthulhu. Personne ne voulait de son histoire d’horreur à base de monstre enfermé dans les sous-sols de la Terre et qui appelle l’humanité au meurtre. Aujourd’hui, des jeux vidéo (Call of Cthulhu) aux séries tv (Stranger Things) et à la BD, son histoire est plus populaire que jamais.

Dans la variation proposée par les deux auteurs Thierry Smolderen et Alexandre Clérisse, le point de départ, c’est le jeu de rôle, l’un des tout premiers dans les années 1980, inspiré du récit de Lovecraft. Dans une petite ville du Sud-Ouest de la France, des jeunes lycéens trompent leur ennui avec ce jeu. Avec leur walkman, ils jouent aux premiers jeux électroniques (Qix, un jeu d’arcade paru en 1981), écoutent des cassettes, font de la mobylette… Jusqu’au jour où une nouvelle élève arrive du Liban. Des phénomènes étranges surviennent alors autour d’eux : un toit s’écroule, une voiture est victime d'un accident surprenant et une famille est massacrée…

Détail d'une planche d'"Une année sans Cthulhu" de Thierry Smolderen et Alexandre Clérisse
Détail d'une planche d'"Une année sans Cthulhu" de Thierry Smolderen et Alexandre Clérisse / Dargaud

Thierry Smolderen et Alexandre Clérisse partent toujours d’un élément qu’ils ont intimement connus

Le second, c’est générationnel, était accro aux jeux de rôle. Le premier, lui, en bon scénariste s’est intéressé à l’époque à cette façon de raconter et vivre des histoires à plusieurs en s’en remettant au hasard d'un lancer de dés.

A partir de ce point de départ, il a récolté des anecdotes et les a mêlées à des faits divers pour tricoter une histoire plus maline qu’il n’y paraît. Les années 1980 sont parfaitement ressuscitées grâce aux couleurs un peu plus sombres d’Alexandre Clérisse. Et comme le dessin est ultra référencé jusque dans les moindres détails, coupes de cheveux (inspirées des mangas) comprises, on se laisse embarquer dans cette renaissance punk et pop d'une époque disparue.

Comment dessiner Une année sans Cthulhu, la leçon de dessin d'Alexandre Clérisse 

Feuilleter quelques pages 

Une année sans Cthulhu de Thierry Smolderen et Alexandre Clérisse est paru chez Dargaud

Aller + loin : L'Eté diabolik, leur précédent livre 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.