Avec "Martha et Alan" à paraître fin septembre à L’association, le dessinateur Emmanuel Guibert, livre un véritable petit bijou sur l’amour enfantin.

Détail couverture Martha et Alan
Détail couverture Martha et Alan © Emmanuel Guibert - L'Association

Quoi de plus fort que le premier amour ? Après La guerre d’Alan (paru en 3 tomes entre 2000 et 2008), et L’enfance d’Alan (paru en 2012), Emmanuel Guibert continue de retracer la vie de son ami américain, Alan Ingram Cope. Il s’attache cette fois à retranscrire avec délicatesse la relation d’Alan enfant avec la petite Martha. Dans des décors sublimes où les arbres sont omniprésents, il poursuit cet hommage à son ami. Nous vous proposons semaine après semaine, jusqu’à la parution du livre le 21 septembre de suivre la construction de cette œuvre délicate et subtile :

Décembre 2014. C’est notre deuxième rendez-vous avec Emmanuel Guibert. Il a alors dessiné 40 pages sur les 100 que vont compter le livre. Il sort de chez son éditeur, L’Association. Les planches ont été scannées, le dessinateur pense pouvoir passer à autre chose. Mais il sait déjà qu’il va falloir revenir sur 2 ou 3 pages. Depuis la dernière fois, il a voyagé à Taïwan où il a pu observer l’œuvre d’un grand artiste chinois qui va désormais l’influencer. Emmanuel Guibert revient sur la technique particulière qu’il va utiliser ici et nous livre la raison profonde de ce récit :

Martha et Alan d’Emmanuel Guibert paraîtra le 21 septembre et sera publié chez L’Association

Couverture de Martha et Alan
Couverture de Martha et Alan © Emmanuel Guibert - L'Association

►►►Lire l'entretien précédent

►►► Alan Ingram Cope est né en 1925 en Californie et est décédé en 1999 en France. Mobilisé dans l’armée américaine en 1941, il est envoyé comme GI en France en 1945, où il restera après sa démobilisation. C’est à l’Île de Ré, qu’il va rencontrer Emmanuel Guibert (auteur d’Ariol , du Photographe ). De là nait une amitié forte entre les deux hommes qui va transformer l’œuvre du dessinateur. Il va enregistrer ses souvenirs du vieil homme. Et en tirer deux bandes dessinées : La Guerre d’Alan (publiés en trois tomes entre 2001 et 2008 à L’Association) et L’Enfance d’Alan (paru en 2012 à L’Association).

Emmanuel Guibert sur France Inter :