La romancière franco-belge, auteur du Rempart des Béguines, est morte à l'âge de 86 ans. Elle avait été membre du jury du prix Goncourt jusqu'en 2011.

Françoise Mallet-Joris en 2003
Françoise Mallet-Joris en 2003 © Maxppp / B. TESSIER

Auteure d'une trentaine de romans, Françoise Mallet-Joris, avait fait une entrée remarquée en 1951 dans le monde des lettres avec son livre Le Rempart des Béguines. Elle y racontait la passion entre une jeune fille et la maîtresse de son père.

Elle obtient ensuite  le Prix des Libraires en 1957 pour Les mensonges, le Prix Femina en 1958 pour L'empire céleste , et le Prix Prince de Monaco en 1964 pour l'ensemble de son oeuvre. Elle devient membre du Comité du Prix Femina de 1969 à 1971 et le quitte pour rejoindre l'Académie Goncourt en novembre 1971.  Elle y a siégé jusqu'en 2011. Pierre Assouline lui a succèdé et pour lui "Françoise avait vraiment une sensibilité" qui a incité "les académiciens (du Goncourt) à lire des livres vers lesquels ils ne seraient pas allés spontanément". Elle s'était par ailleurs opposée à ce que Michel Houellebecq se voit décerné le prestigieux pour son livre La possiblité d'une île.

Une femme à l'écoute de son époque

Elle a écrit sur tous les sujets de son époque, s'est engagée pour des causes féministes. Pour Pierre Assouline, "Ce n'était pas qu'une romancière pour femmes, contrairement à ce que l'on a pu dire en raison de ses engagements féministes". Elle s'est clairement engagé  à gauche aux côtés de François Mitterrand, au moment de la création du PS puis en 1987 pour qu'il brigue un second mandat présidentiel.

Le grand succès, celui qui fait les best-sellers,  tient au moment où l'intérêt le plus vif du romancier rencontre l'intérêt le plus répandu dans le public. J'en veux pour preuve mon roman La maison de papier, où il est question d'une mère et dont le sujet m'était très proche et très intime, mais il rencontrait les préoccupations de 80% des gens a eu beaucoup plus de succès que si j'avais écrit un roman sur l'élevage des hamsters, même si cela m'aurait tenu à coeur.  Françoise Malle Joris, 1980

Ouverte et curieuse de tout elle s'était aussi intéressée au show business, écrivant des textes pour la chanteuse Marie-Paule Belle, dont elle fut la compagne. "Je lui dois tout... Je suis née une deuxième fois grâce à elle. Je ressens une peine immense", a confié l'artiste contactée par l'AFP.

REECOUTEZ LA RADIOSCOPIE DE FRANÇOISE MALLET-JORIS, le 30 janvier 1980 :

Lors de cette émission elle confie à Jacques Chancel, elle présente son dernier livre Dickie Roi, peinture du monde du spectacle ; avec ce livre, elle dit avoir brisé son image ; continue sa recherche spirituelle. Elle a pris le risque de choquer et désormais se sent libérée. Originaire des Flandres mais Française par son mariage, elle évoque son père, ses enfants  mais aussi Marie-Paule Belle pour qui elle a écrit des chansons. Elle live ses considérations sur la culture, la vulgarité, la maternité et l'écriture, sa démarche féministe, la barbarie chrétienne, les sectes, les idolâtries. Françoise Mallet-Joris a eu la tentation de se retirer mais veut aller jusqu'au bout.