Après "La Cache" (Prix Femina 2015), Christophe Boltanski publie son deuxième roman. "Le Guetteur". Il y dresse le portrait de sa propre mère, névrosée, paranoïaque, ex-militante, qui commence l'écriture de polars qu'elle ne termine jamais. Retrouvez les avis, plutôt échauffés, des critiques du "Masque et la Plume"…

Le reporter Christophe Boltanski publie un second roman "Le Guetteur" chez Stock
Le reporter Christophe Boltanski publie un second roman "Le Guetteur" chez Stock © AFP / Joël Saget

Le résumé du livre de Christophe Boltanski par Jérôme Garcin

Boltanski prolonge avec ce livre sa geste familiale, puisqu’il y fait le portrait de sa mère, une femme étonnante. Enfermée chez elle, cette ex-militante contre la guerre d’Algérie dormait sur un matelas à même le sol, fumait comme un pompier, développait une paranoïa aiguë et n’arrêtait pas d’écrire des ébauches de polars qu’elle arrêtait à la sixième page et bien-sûr ne finissait jamais.

C’est donc sur elle que le narrateur grand-reporter enquête, remontant dans son passé de femme très engagée à gauche et découvrant, après sa mort, le fameux dossier rempli de mini séries noires...  

Arnaud Viviant est consterné...

AV : Christophe Boltanski, c'est vraiment comme l'âne de Buridan : il hésite entre le journalisme et la littérature. Et à la fin, le livre a le même destin que l'âne, à force d'hésiter entre l'un et l'autre, il fini par crever.

Ce n'est vraiment pas écrit. Moi quand je lis une phrase comme "je poussais la porte de mon imagination", je me dis que l'imagination c'est un peu comme une porte tambour, quand il y en a un qui rentre, il y en a un autre qui sort.

Et quand, plus loin, le personnage rentre dans un café et voit la patronne qu'il décrit comme "la chef d'orchestre des percolateurs", j'atteins mon point limite et je m'en vais.

Pour Frédéric Beigbeder, c'est un peu comme un vide-grenier

FB : Je ne suis pas du tout d'accord, je trouve que c'est un très grand livre. J'ai été extrêmement ému.

Ce qu'il faut comprendre c'est que ce n'est ni du journalisme, ni de la littérature : c'est une installation d'art contemporain. Christophe Boltanski est le neveu de l'artiste-plasticien Christian Boltanski et je trouve que c'est un peu du même ordre.

C'est une littérature un peu comme les vide-greniers où on regarde, on enquête... C'est très modianesque au fond. C'est une enquête floue et étrange sur quelqu'un qui est assez universel, parce que le personnage de la femme seule, c'est un excellent sujet. Les femmes d'un certain âge qui sont toutes seules dans leurs appartements, c'est un sujet très important aujourd'hui. Et Christophe Boltanski a réussi ça, il a vraiment traité ce sujet.

Michel Crépu lui a trouvé un côté Modiano

MC : C'est un très beau livre. Il y a plusieurs choses qui se superposent dans ce livre et qui font sa beauté : la guerre d'Algérie, le portrait d'une femme en tant que telle et puis ce côté Modiano mais en plus méthodique.

Ce n'est pas très grave d'être à la fois journaliste et écrivain, puisque ça l'intéresse de creuser cette ligne.

Nelly Kapriélian n'en peut plus des mères dans la littérature française

NK : C'est marrant, moi je ne me suis pas du tout posé la question ni du journalisme d'un côté, ni de la littérature de l'autre.

J'ai tout simplement été assez jalouse de Boltanski, qui après avoir passé sa vie à être aller très très loin à travers le monde pour écrire ses articles et ses reportages, en tant que grand reporter, avait finalement une matière incroyable sous son nez et chez lui.

Ce livre me faisait peur au début car l'histoire des mères folles, névrosées, suicidaires, etc, j'en ai un peu marre dans la littérature française. On a eu Delphine de Vigan, Violaine Huisman... Mais je me suis laissée tomber complètement dans ce livre, parce que je pense que sa force c'est d'être construit comme un roman policier.

Écoutez

Écoutez tous les échanges des critiques du Masque et la Plume autour du livre :

7 min

"Le guetteur" de Christophe Boltanski : les critiques du Masque & la Plume

Aller plus loin

Le Guetteur, du romancier et journaliste Christophe Boltanski, est paru aux éditions Stock, en août 2018

Retrouvez les émissions de France Inter avec Christophe Boltanski

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.