Et voici que paraît le nouveau roman de Salman Rushdie, "La Maison Golden". L'auteur des "Versets sataniques" troque cette fois son réalisme magique habituel pour la satire, ou du moins pour la comédie à laquelle il ne nous avait pas habitués. Qu'ont pensé les critiques du "Masque & la Plume" de ce nouveau style ?

L'écrivain Salman Rushdie vient de faire paraître "La Maison Golden" (Actes Sud, 2018)
L'écrivain Salman Rushdie vient de faire paraître "La Maison Golden" (Actes Sud, 2018) © AFP / Joël Saget

Le livre de Salman Rushdie résumé par Jérôme Garcin

Néron Golden est un richissime Indien venu aux Etats Unis après les attentats de Bombay, où sa femme a péri. Avec ses trois garçons (très névrosés) et sa jeune maîtresse russe, il habite un château style médiéval dans le sud de Manhattan. Ses trois garçons aux noms d’empereurs romains, ce sont :

  • Petronius, dit Petya, créateur fou dingue de jeux vidéo, 
  • Lucius Apuleius, dit Apu, un artiste mystique, 
  • Dionysos, dit D., l’indéfini sexuel dont la mère, différente de celle de ses deux frères, était une prostituée. 

Et en face de la maison Golden, il y a un jeune cinéaste rêve de faire un film sur cette folle tribu. On est en 2008, Barack Obama vient d’être élu président des Etats-Unis, dont Rushdie va raconter le double mandat de huit ans...  

Pour Nelly Kapriélian, "ce livre a les travers d'un premier roman"

NK : C'est du typique "Rushdie" : 

  • très romanesque 
  • une structure narrative très compliquée, 
  • des tas de références à la mythologie 
  • un clin d'œil appuyé vers  l'Islam et le manque de liberté aujourd'hui dans les pays d'Orient...

Ça ne marche pas parce que, et c'est étrange puisque Salman Rushdie est un écrivain d'expérience, ce livre a les travers d'un premier roman, où l'auteur aurait voulu tout mettre et épater la galerie. C'est étouffant. 

Michel Crépu a été surpris de ne pas s'être ennuyé 

MC : Mais Salman Rushdie a toujours été très ennuyeux ! Et là, c'est la première fois que je ne m'ennuie pas... et je me suis demandé pourquoi parce qu'effectivement, il n'y a pas un livre de Rushdie qui ressemble plus à un livre de Rushdie

La référence romanesque n'est pas exactement celle qui convient, c'est une espèce de carnaval mythologique où il brasse absolument tout en occupant à la fois la place de l'écrivain qui raconte l'histoire du monde (qui est celle de lAmérique ni plus ni moins), sans oublier d'activer en permanence tout le fond mythologique de l'Inde... et puis aussi une veine plus intime (encore que ?). Le flux de langage qui déferle de page en page, fait qu'on n'en peut plus  mais cette exténuation ne m'a pas vraiment gêné. 

(Je ne l'ai pas lu jusqu'au bout, non pas par ennui, mais parce que je n'ai pas eu le temps de le finir)

Pour Jean-Claude Raspiengeas, "c'est un livre qu'il faut lire en mettant sa ceinture de sécurité"

JCR : Salman Rushdie écrit comme on ne doit pas conduire, c'est-à-dire par à-coups : il freine, il accélère, il freine. L'impression que ça donne, c'est que tu as envie de rendre ton 4h.

C'est surchargé. Comme ça a fait sa fortune, il n'a pas compris qu'il fallait à un moment un peu freiner... Ce qu'il avait réussi dans son autobiographie qui était limpide. J'adore les Versets sataniques, les Enfants de minuit, mais à un moment, ça suffit !... 

C'est un auteur décourageant aujourd'hui.

Seul contre tous, Arnaud Viviant défend le livre, "très beau" et "très politique"

AV : C'est un grand livre politique contre l'identité, avec cette idée géniale dont je n'ai pas pu vérifier si elle était vraie ou fausse : c'est qu'il y a un musée de l'identité à New-York.

Quand on va jusqu'au bout, Salman Rushdie dit que l'élection de Trump est dû "à ce mouvement né en France, la nouvelle droite génération identitaire". 

Tout est très beau dans ce livre, et encore une fois tout est très politique et très construit.

Écoutez

Écoutez tous les échanges des critiques du Masque et la Plume autour du livre :

8 min

"La Maison Golden" de Salman Rushdie : les critiques du Masque et la Plume

Aller plus loin

📖 La maison Golden, le nouveau roman de Salman Rushdie traduit par Gérard Meudal chez Actes Sud

🎧 Écoutez l'intégrale du Masque et la Plume

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.