Le Festival d’Angoulême a dévoilé sa programmation. Une 44e édition qui fait la part belle aux femmes, au scénario et au cinéma

Affiche du Festival d'Angoulême 2017
Affiche du Festival d'Angoulême 2017 © Hermann/FIBD

Suite aux polémiques qui avaient émaillé l’édition 2016 (faux Palmarès et absence de femmes dans la sélection pour le Grand Prix), c’est dans un climat d’apaisement que le Festival d'Angoulème a annoncé une programmation plus féminine.

La présidence du Jury est confiée à l’autrice anglaise Posy Simmonds (Gemma Bovery, Tamara Drewe, Scènes de la vie littéraire), un concert dessiné de China Moses sera illustré par Pénélope Bagieu, et deux expositions (parmi la dizaine annoncées par le festival) permettront de découvrir le travail de la scénariste Loo Hui Phang et de Sophie Guerrive. La sélection elle-même comporte de nombreuses dessinatrices.

Autre tendance de cette 44e édition : la place donnée aux scénaristes avec, outre l’exposition Loo Hui Phang, la re-création du prix Goscinny qui récompensera un auteur de scénario. Le grand patron de Pilote, se verra « honoré » par l’inauguration d’un obélisque géant de 4,5 m de haut et 7 tonnes sur lequel les expressions les plus célèbres d’Asterix et Obelix seront inscrites.

En plus des « traditionnels » concerts de dessins, les rencontres (avec l’Américain Daniel Clowes, Pierre Christin, Jean-Claude Mézières…) et les dédicaces d’auteurs invités, l’exposition consacrée à « Hermann, le naturaliste de la BD » (grand prix 2016), promet d’être riche en originaux : 150 planches devraient être visibles.

Autres événements attendus : les passerelles de la BD vers le cinéma avec la projection du film Seuls et, quelques mois avant l’adaptation de Valérian par Luc Besson, l’exposition « Valérian de la case à l’écran » pour saluer les 50 ans de la série. Enfin, une autre exposition à la Cité de la BD consacrera Will Eisner, génie de la BD américaine.

Parmi les titres de la sélection officielle annoncée, voici les titres dont nous vous avons parlé cette année sur France Inter :

Le journal de bord de l'édition 2017 du Festival

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.