Voilà un nouvel Astérix signé Uderzo et Goscinny : "Le menhir d'or", qui sort ce mercredi, est en réalité la version "restaurée" d'une histoire sortie uniquement sur un disque vinyle en 1967. Dans cet album de 44 pages, la patte des maîtres est bel et bien là.

Assurancetourix est le personnage central de ce nouvel épisode des aventures des Gaulois
Assurancetourix est le personnage central de ce nouvel épisode des aventures des Gaulois © Uderzo/Gosciny / Editions Albert René

Ce n'est pas exactement un "Astérix" comme les autres. Dans cet album, pas de bulles de BD (des phylactères, si l'on veut utiliser le terme savant), mais 14 illustrations accompagnées de texte, comme dans un livre. Car "Le Menhir d'Or" n'est pas une histoire "classique" d'Astérix : elle a été écrite il y a plus de 50 ans, en 1967, pour un livre disque sorti sur vinyle exclusivement, et jamais réédité. 

Goscinny est alors au top de sa verve et les dessins d'Uderzo font mouche. L'histoire consacre enfin le barde qui disparaît pour participer à un télé-crochet, sorte de parodie de l'Eurovision, et gagner le Menhir d'or. Le texte que l'on retrouve dans l'album est celui du disque, retranscrit dans son intégralité, et les dessins ont été rajeunis. 

Le dernier projet d'Uderzo

"Nous n'avions pas les originaux : nous avons scanné le livret qui accompagnait le 33 tours, raconte Régis Grébent, qui a travaillé 40 ans avec Uderzo et a mené la restauration. Les techniques d'impression de l'époque n'étaient pas celles d'aujourd'hui, les couleurs n'étaient pas toujours bien respectées et étaient parfois ternes, sombres, donc il a fallu un peu réchauffer tout cela. On a évité de toucher au dessin d'Albert, on a rénové quelques traits noirs mais dans son style". 

Lorsqu'un retouche un dessin d'Albert Uderzo, on ne recrée pas, on fait à l'identique : c'est de la rénovation de tableaux

A gauche, la version originale, à droite, la version restaurée
A gauche, la version originale, à droite, la version restaurée / Uderzo / Gosciny / Les éditions Albert René

La parution de ce nouvel album est d'autant plus émouvante qu'il s'agit du dernier projet qu'Uderzo a pu suivre, avant sa mort en mars dernier. "Il était heureux qu'on puisse rénover et restaurer ses illustrations de l'époque, alors il nous a suivis et accordé sa confiance", dit Régis Grébent. 

Le livre audio, en revanche, n'a pas pu être restauré, pour des questions de droits. C'est un nouvel enregistrement qui accompagne la parution du "Menhir d'Or" : Roger Carel, décédé le mois dernier et qui avait enregistré sa voix sur le disque de 1967, y est remplacé par Jean-Claude Donda, et c'est le comédien Bernard Alane qui assure la narration. Exceptionnellement, cette version audio est gratuite sur toutes les plateformes de livres audio (iTunes, Audible, Fnac, etc.). 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.