150 ans après sa naissance, Marcel Proust est toujours l’un des auteurs français les plus connus au monde. Sa prose, inimitable, et son invitation au voyage sentimental ont singulièrement marqué la littérature dans l’Hexagone. Pourquoi Proust est-il lui-même devenu notre madeleine ?

Portrai de Marcel Proust, né le 10 juillet 1871 dans le 16ème arrondissement de Paris
Portrai de Marcel Proust, né le 10 juillet 1871 dans le 16ème arrondissement de Paris © AFP / Leemage via AFP

‘’Ici naquit Marcel Proust le 10 juillet 1871” : voici ce que l’on peut lire sur une plaque au 96, rue de Jean de la Fontaine, dans le 16ème arrondissement de Paris. Naître dans une rue elle-même affublée du nom d’un auteur français : la destinée de Marcel Proust ne pouvait être plus écrite. Sa maison natale, celle de son oncle, a depuis été détruite puis remplacée par des immeubles. Mais ses œuvres, elles, n’ont pas pris une ride. Des œuvres que Jérôme Bastianelli connaît très bien pour les avoir lues et relues, au point de devenir président de la Société des amis de Marcel Proust.

Il compare des phénomènes de la vie courante, des impressions que tout le monde a un jour vécues, avec des choses auxquelles on ne pense pas, pour les positiver, les agrandir, les embellir. Ce style, on y adhère, ou on n’y adhère pas. Mais quand on y adhère, la colle est forte, on ne peut s’en détourner.

La "magie Proust" dépasse les frontières

Proust disait espérer que chaque lecteur trouverait dans ses livres un reflet de ses propres pensées. Pas étonnant alors que le concept de la Madeleine de Proust, utilisé pour qualifier un son, une odeur, une couleur replongeant toute personne dans son enfance, se soit si bien maintenu dans le temps au point de devenir une expression populaire. C’est d’ailleurs, selon Jérôme Bastianelli, la force majeure des œuvres de Marcel Proust : leur côté étrangement contemporain.

"À la recherche du temps perdu" est une œuvre très ancrée dans son époque, qui nous parle tour à tour de l’Affaire Dreyfus et de la guerre de 14. Et pourtant ce roman nous donne l’impression qu’il parle de nous, aujourd’hui. C’est son côté magique !"

Une magie qui transcende les frontières : Marcel Proust est lu partout dans le monde, traduit en de multiples langues. Il a même droit à sa propre page Facebook et Instagram au Brésil. On ne le présente pas non plus aux amoureux de la littérature au Japon et en Iran. C’est tout simplement l’un des auteurs français les plus universels.

Marcel Proust est né dans une famille aisée, son père était professeur de médecine
Marcel Proust est né dans une famille aisée, son père était professeur de médecine © AFP / Manuel Cohen / Manuel Cohen via AFP

"À la recherche du temps perdu", l’œuvre d’une vie 

En 1906, désormais orphelin, il vit reclus dans son appartement du boulevard Haussmann à Paris, et se consacre à l’écriture du livre "Du côté de chez Swann", qui deviendra le premier tome de "À la recherche du temps perdu". Il en écrit six autres, tous publiés plusieurs années après. Le second tome, "À l'ombre des jeunes filles en fleurs", lui vaudra le Prix Goncourt en 1919.

Ce roman a beau être son préféré, Jérôme Bastianelli comprend que certains puissent ne pas accrocher dès les premières lignes, voire même dès les premiers tomes. "Ce qui peut faire peur c’est qu’on ne voit pas tout de suite où il veut en venir. Pour Proust, l’art c’était la possibilité d’avoir un regard nouveau sur le monde. Même dans la banalité du quotidien il trouve un moyen de nous intéresser, de mieux comprendre le monde qui nous entoure." Jérôme Bastianelli poursuit : "Ce n’est pas grave s’il nous décrit des choses qui ne sont pas forcément épiques, lyriques, essentielles, puisqu’il nous les décrit avec un style extraordinairement personnel et qui va nous aider à mieux comprendre nos propres émotions, et à mieux développer notre sensibilité. Alors il ne faut pas trop persévérer si on n’a vraiment pas accroché, mais il ne faut pas abandonner trop vite non plus, parce que quand ça prend, c’est une épiphanie !"

C’est dans cette perspective là que la Société des amis de Proust essaie de promouvoir les œuvres de l’auteur auprès du plus large public possible, notamment le public jeune. Pour le 150e anniversaire de sa naissance, l’association organise plusieurs événements, des conférences mais aussi des lectures, afin de célébrer l’œuvre d’un auteur qui n’aura pas complètement perdu son temps. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix